Un projet de Confédération marocaine des fruits et légumes dans le pipe

Pour consolider les acquis de la filière des légumes et fruits et mieux défendre les intérêts de la profession, la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL) propose le regroupement de l’ensemble fédérations du secteur sous la bannière d’une « Confédération marocaine des fruits et légumes ».

Ce projet que propose la FIFE n’est qu’un tremplin avant de passer dans une seconde phase à la mis en place d’une « Union des Confédérations interprofessionnelles » et ce, conformément à la loi sur les interprofessions agricoles, a précisé la Fédération à l’occasion de la tenue dernièrement à Agadir, d’une journée de réflexion et de concertation sur les problèmes de la filière des fruits et légumes.

Cette rencontre, précise-t-on de même source, a regroupé les représentants outre de la FIFEL, de Maroc Citrus (Fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes), de FEDAM (Fédération de développement de l’arboriculture au Maroc) et de la FIMADATTES (Fédération interprofessionnelle marocaine des dattes), alors que la direction de l’INTERPROLIVE (Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive) a décliné l’invitation.

Le rapprochement entre ces cinq interprofessions, explique la FIFEL, n’est nullement fortuit, mais découle de leur volonté de voir les opérateurs s’unifier autour des mêmes objectifs axés sur la réussite du Plan Maroc Vert, la consolidation des acquis de cette filière, ainsi que sa relance économique et sociale.

En attendant la clarification des positions et propositions de chacune des Fédérations présentes à cette réunion, et vu l’urgence des problèmes auxquels est confrontée la profession, la FIFEL sollicite en urgence l’ouverture d’un dialogue responsable avec les départements concernés (notamment le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle et le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime) sur la saisonnalité dans le secteur agricole, qui procure plus de 60 millions de journées de travail en milieu rural, ainsi que la mise en place d’une relation sereine avec la CNSS. A bon entendeur salut.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *