L’eurodéputé Pargneaux regrette le non renouvellement de l’accord de pêche UE/Maroc

Le renouvellement de l’accord de pêche qui profitait surtout à la flotte de pêche espagnole, n’est plus un sujet d’actualité hormis dans les coulisses du parlement européen (PE) ou à titre bilatéral entre les responsables marocains et espagnols. Ce mardi 9 octobre, le président du groupe d’amitié UE/Maroc au PE, Gilles Pargneaux, est revenu sur cette question pour exprimer ses regrets suite au refus fin 2011, du parlement européen de proroger l’accord de pêche Maroc/UE. «On est loin de l’image que l’on peut se faire d’un vrai partenariat, solide et constructif entre le Maroc et l’Union européenne », déplore l’eurodéputé français dans un communiqué.
« C’est un comble, soutient-il, de voir que le Parlement européen n’a pas supporté la seule démocratie actuellement viable au Maghreb au moment même où on a attribué le Prix Sakharov à un groupe de cinq militants du Printemps Arabe ».
Pargneaux a déploré que le Parlement européen ait rejeté le 14 décembre dernier la prorogation du protocole de pêche en raison du différend sur la couverture par celui-ci de la zone de pêche située au large du Sahara marocain, alors que contrairement à ce qui fut avancé par certains groupes parlementaires européens, l’accord profitait aux populations locales des Provinces du Sud. Du, la délégation du groupe d’amitié UE-Maroc a quitté Rabat pour se rendre à Laâyoune.
Les députés du groupe d’amitié UE/Maroc se sont rendus en tournée du 31 mars au 1er avril 2012 dans les provinces Sud du royaume, où ils ont dialogué avec les professionnels du secteur de la pêche et constaté de visu, le développement économique de l’industrie locale et surtout l’importance de l’industrie portuaire et de la pêche.
Le fait d’aborder le conflit du Sahara dans le cadre de négociations commerciales, explique-t-il, impose un mélange des genres contreproductif et qui risque de ternir les efforts envers la démocratie du Maroc, d’une part, et d’autre part d’affaiblir la force de la voix de l’UE pour impulser ces mêmes changements démocratiques.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Fermeture de Guerguerate : Les armateurs espagnols débarquent leur poisson à Dakhla au lieu de Nouadhibou

La paralysie du trafic routier au poste frontière marocain de Guerguerat par des séparatistes du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *