Les projets agricoles prévus par le PMV dans l’oriental réalisés à 40%

Les projets prévus par le Plan Maroc Vert (PMV) à l’horizon 2020, dans la région de l’Oriental, avancent à un rythme soutenu. Le taux de réalisation des 77 projets programmés à ce titre principalement dans l’agriculture solidaire, a atteint 40 pc, a précisé le directeur régional de l’agriculture, Abderrahmane Naili lors d’une rencontre d’information tenue le 4 octobre dernier à Oujda.

L’année 2012 a été marquée par le lancement de 4 nouveaux projets au profit de 14.233 agriculteurs, pour un coût global de 149 millions DH, a rappelé Naili, précisant que la valeur moyenne annuelle d’investissement a atteint 760 millions DH sur une enveloppe globale de 9 milliards DH destinée au financement des projets retenus pour la région de l’Oriental, dans le cadre du PMV, pour la période 2012-2020.

Il s’agit de 41 projets portant sur les productions animale et végétale, d’un coût dépassant les 5 milliards de DH, dans le cadre de la première phase et 19 autres pour une valeur de plus de 956 millions DH au titre de la 2ème phase, ainsi que des projets horizontaux (plus de 3 milliards DH).

Dans un contexte marqué par les changements climatiques et la flambée des prix des produits agricoles sur le marché mondial, le Maroc a été contraint de réviser sa stratégie agraire. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Plan Maroc Vert dédié à la mise à niveau, à la modernisation et à la promotion du secteur agricole.
Le secteur agricole qui contribue au PIB national à hauteur de 15 pc, soit près de 74 Milliards de Dirhams, génère des recettes à l’exportation de l’ordre de 7 MMDH, soit 4 pc des échanges commerciaux du pays. Le secteur procure, en outre, 80 pc de l’emploi rural et 40 pc au niveau national.
L’ambitieux PMV table sur le développement d’une agriculture moderne à haute valeur ajoutée qui répond aux exigences du marché et l’accompagnement solidaire de la petite agriculture, à travers l’amélioration des revenus des petits agriculteurs, notamment dans les zones enclavées.

Il s’agit également d’encourager une production animale et végétale intensive, à travers l’encadrement des agriculteurs et des éleveurs et leur qualification pour avoir accès à des revenus supplémentaires.
En 2011, la production des filières prioritaires a nettement progressé par rapport à la période 2005-2007, enregistrant une hausse de 83 pc pour le secteur des olives, 45 pc pour les dattes, 36 pc pour les agrumes, 32 pc pour les Rosacées, 4 pc pour les primeurs et 52 pc pour les céréales.
Dans le cadre du PMV, la production laitière devrait passer de 2,3 milliards de litres en 2011, à 5 milliards à l’horizon 2020, et les viandes rouges verront leur volume de production progresser de 450.000 tonnes en 2014 à 500.000 T en 2020. Le secteur avicole devrait produire 900.000 T de viandes blanches en 2020, contre 500.000 T en 2010.
Conçu pour la période 2008-2020, le PMV a pour objectif final de faire de l’agriculture un moteur de croissance stable et durable pour l’économie nationale.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *