Dernières nouvelles

Les débarquements de poissons en 2011 en repli de 16 %

En 2011, les débarquements de la pêche côtière et artisanale ont atteint 908.000 Tonnes, soit l’équivalent d’un chiffre d’affaires de 5 Milliards de DH. Lesdits débarquements, ont néanmoins enregistré en cette année, un repli de 16% en termes de tonnage, lequel repli a été compensé par une hausse de 19% en valeur au cours du même exercice. L’évolution positive en valeur est essentiellement redevable à la valorisation du poulpe. Quant à la baisse en volume, elle est particulièrement due au repli des débarquements de la flottille sardinière opérant dans les ports de Laâyoune et de Tan-Tan, où ont prévalu de mauvaises conditions hydro-climatiques. C’est ce qui ressort d’un rapport d’activité présenté par la directrice générale de l’Office National des Pêches (ONP), Amina Figuigui à la dernière réunion du Conseil d’Administration de l’office présidée le 8 février à Rabat, par le ministre de l’agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch. Cette réunion s’est en outre, focalisée sur l’examen de l’état d’avancement des projets structurants initiés par l’ONP.

Lors de cette réunion, le Conseil d’administration a pu suivre le rapport d’activités de l’ONP au titre de l’année 2011 avant de procéder à la discussion des grandes lignes du plan d’action et du budget prévisionnel pour l’exercice 2012.
Concernant les projets structurants, il s’agit notamment du programme de construction d’une nouvelle génération de halles au poisson, dont trois ont été déjà réalisées en 2010 et d’autres sont en cours d’achèvement, notamment celle de Boujdour qui sera bientôt mise en exploitation. Ce programme vise à préserver la qualité des produits notamment à travers la mise en œuvre de systèmes de réfrigération et l’introduction de nouveaux concepts de commercialisation. De plus, ces nouvelles infrastructures ont été conçus pour faciliter la traçabilité des produits, la célérité et la transparence des transactions à travers l’informatisation du processus de commercialisation dans son ensemble et répondre davantage aux impératifs d’une exploitation durable de la ressource halieutique ainsi qu’aux exigences croissantes des marchés internationaux.
Les circuits de distribution des produits de la mer à l’intérieur du pays n’étaient pas en reste. La directrice de l’office a informé les membres du Conseil d’Administration de l’évolution de l’activité des marchés de gros au poisson actuellement opérationnels, en l’occurrence ceux de Casablanca et d’Oujda. Elle a également détaillé le programme de mise en place du réseau de marchés de gros dont la réalisation a été entamée en partenariat avec les institutionnels concernés.
Par ailleurs, Amina Figuigui a aux membres du Conseil, un aperçu sur l’évolution des infrastructures de commercialisation dédiées à l’activité de la pêche artisanale dans les provinces du sud, réalisées en partenariat avec l’Agence du sud, le ministère de la pêche maritime et le Fonds Hassan II.
Au titre de l’exercice 2012, le plan d’action prévoit la poursuite des objectifs de mise à niveau et de développement programmés dans le cadre du contrat de performance signé avec l’Etat pour un budget de 885 millions de DH.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page