Maroc : Vers un dénouement des tensions dans le secteur des fruits et légumes

Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch est directement intervenu dans le litige qui oppose depuis un bon bout de temps les professionnels et les syndicats ouvriers du secteur des fruits et légumes particulièrement dans la région du Souss-Massa-Draâ.
Akhannouch qui s’exprimait lors d’une journée de médiation entre les professionnels des fruits et légumes et les syndicats du secteur agricole tenue lundi à Rabat, a appelé à la relance de l’élaboration de la convention collective du travail dans le secteur agricole.
« Plusieurs accords ont été conclus notamment la relance de l’élaboration de la convention collective du travail et le lancement d’une réflexion pour l’adaptation du code du travail aux spécificités du secteur agricole avec la mise en place d’un décret sur la saisonnalité », a déclaré Akhannouch. Cette rencontre s’inscrit dans la continuité des efforts du ministère visant la résolution des problèmes que connait le secteur à travers le rapprochement des points de vues des professionnels et des syndicats ouvriers, dans la foulée de la recrudescence des conflits sociaux dans le secteur des fruits et légumes, dans la région de Chtouka Aït Baha.
Au cours de cette rencontre à laquelle assistait le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, les délégués des centrales syndicales ont insisté pour leur part, sur l’amélioration des conditions de travail, l’augmentation du salaire minimum et l’amélioration des compétences professionnelles à travers la formation continue.
Dans la foulée des débrayages répétés des ouvriers agricoles qui engendrent d’énormes pertes aux propriétaires des exploitations des légumes et fruits situées dans la région du Souss-Massa-Draâ, les différents partenaires à ce dialogue social, sont parvenus à plusieurs accords visant à instaurer une période de paix sociale. Il s’agit notamment de la constitution d’un comité de sages ayant pour mission la conciliation et la médiation au niveau de la région, la mise en place d’un système de déclaration adapté au monde rural et l’implication des professionnels et syndicats du secteur dans l’élaboration des projets de loi régissant la grève dans le secteur agricole.
La filière des fruits et légumes, qui est identifiée comme étant l’un des axes majeurs de développement de l’agro-alimentaire au Maroc en général et dans la région de Chtouka Aïta Baha en particulier, bénéficie à ce titre, d’un intérêt particulier dans le cadre du Plan Maroc Vert.
Ce secteur offre annuellement plus de 15 millions de journées de travail et réalise plus de 65 pc des exportations nationales des produits agroalimentaires avec plus de 1 million de tonnes d’export et un chiffres d’affaires moyen de près de 5 milliards de dirhams.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *