Refoulement d’Europe de trois cargaisons de poisson marocain contenant de l’histamine

poissons-congele-caisse-plastiqueTrois cargaisons de poissons congelés, contenant un taux jugé élevé d’histamine, ont été refoulées par les autorités sanitaires espagnoles et italiennes vers les ports de provenance marocains. Des analyses effectuées sur des échantillons du poisson expédié, ont démontré la présence des niveaux intolérables d’histamine, une substance chimique pouvant entraîner chez le consommateur des allergies et de graves intoxications alimentaires.
Réagissant à des informations rapportées par des médias nationaux, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a reconnu dans un communiqué diffusé lundi, qu’effectivement trois lots de 65 tonnes de poissons marocains ont été refoulés par les autorités européennes.
Le ministère rappelle que cet incident date de deux mois, précisant que les services sanitaires marocains avaient immédiatement réagi en procédant à la «destruction des lots refoulés et la suspension de la certification » des produits émanant de la société exportatrice, et ce depuis un mois dans l’attente de la mise en œuvre des mesures correctives  qui s’imposent ». Mais aucune précision n’est révélée sur l’identité de la société incriminée.
Les 9 et 18 janvier dernier, les autorités espagnoles avaient retourné au Maroc deux lots respectivement de 24 et 24,6 tonnes de poissons qui ont été détruits, selon le ministère, les 18 et 29 janvier par les services vétérinaires de Laâyoune.
Un troisième container de 16 tonnes de poissons impropres à la consommation avait été notifié au Maroc par les autorités italiennes le 18 décembre dernier, mais il n’a pas encore été retourné à son port de provenance à Agadir, selon le communiqué.
Selon des professionnels marocains cités par un quotidien arabophone, la présence d’histamine dans ces lots de poisson, serait liée à l’utilisation de nouvelles caisses en plastique et sans réfrigération, pour le transport du poisson. Lesdites caisses normalisées, soutiennent ces professionnels, leur ont été imposées par le département de la pêche dans le cadre du plan de développement du secteur halieutique «Halieutis».
Mais le ministère de tutelle ne l’entend pas de cette oreille et donne sa propre version des choses, affirmant qu’ »il est complètement hors sens de lier cet incident à l’utilisation des caisses normalisées, qui, tout au contraire, ont été instaurées afin de préserver la qualité du poisson débarqué ».
En ce qui concerne les caisses normalisées, assure-t-il, « tous les modèles utilisés pour les différentes espèces pêchées au Maroc ont été soumis à l’approbation des professionnels et adoptés en concertation avec eux ». Ces caisses dont l’acquisition a fait l’objet d’un appel d’offres ouvert, ajoute-t-il, « sont aujourd’hui fabriquées dans le respect de normes exigées, par une grande société spécialisée et leader dans le domaine du plastique au Maroc ».
Les incidents liés à la salubrité du poisson, peuvent intervenir en cas de non-respect des normes de manutention du poisson, ajoute le département de la pêche, précisant que c’est le cas relevé chez la mystérieuse société, dont « le camion transporteur a subi une rupture de sa chaîne de froid lors de l’acheminement du produit vers les pays destinataire ». Qui croire dans de pareilles affaires, le ministère, les professionnels ou les médias ?

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Mauritanie : Des millions de poissons échouent sur les plages de Nouakchott et Tanit

Le littoral entre Nouakchott et le nouveau port artisanal de Tanit, situé à plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *