Le scandale des dattes «Made in Israël» produites à Errachidia

dattes-israel-boycottUne société israélienne détient dans la région d’Errachidia, deux exploitations agricoles dédiées à la production de dattes qui sont vendues sur le marché marocain sou l’étiquetage « made in Israël ».

La révélation de cette affaire a suscité un tollé chez les Marocains, surtout que le scandale coïncide avec le mois sacré de Ramadan.

D’après Ahmed Ouihmane, président de l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël OMLNI, cité par le quotidien Al Akhbar, ces palmeraies sont implantées entre les villes de Goulmima et Errachidia.

Les deux exploitations, occupent une superficie globale de 360 Km2 plus grande que celle de la Bande Gaza, ce qui leur a valu le surnom de «colonie d’Errachidia».

Quand ils étaient encore dans l’opposition, rappelle le Président de l’OMLNI, des dirigeants du PJD comptaient organiser une caravane de protestation contre l’installation de la société sioniste sur le sol marocain.

Cette dernière a importé pas moins de 6000 palmiers d’Israël qu’elle a plantés dans cette région. Elle produit des dattes de type « Majhoul » qui sont vendus chaque année, sous l’étiquette « Made in Israël » sur le marché marocain et notamment à Casablanca, au prix de 80DH le kilo.

Par ailleurs, les mêmes sources révèlent que de grosses quantités de dattes importées d’Israël sont écoulées sur le marché marocain en ce mois de Ramadan et ce, en violation des consignes de boycott des produits d’origine israélienne, émises par la Ligue des Etats Arabes et l’OCI. Officiellement le Maroc a rompu ses relations diplomatiques et commerciales avec l’Etat hébreu pourtant les importations de produits d’origine israélienne échanges ont explosé en 2012.

Le gouvernement Benkirane soutient que le Royaume n’entretient pas d’échanges commerciaux avec l’Etat hébreux.

Pour les dirigeants islamistes, il s’agit plutôt de transactions « frauduleuses » opérées de manière détournée.

Un autre scandale avait déjà éclaté ces dernières années impliquant une société israélienne qui vend des produits de l’arganier sous l’étiquette « Made in Israël» mais qui n’a été suivi d’aucune réaction des autorités marocaines. A présent, l’opinion publique attend du gouvernement des explications sur ces pratiques illégales des sociétés israéliennes sans scrupule.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *