La production des dattes sous toutes ses couleurs à Guelmim et Erfoud

erfoud-salon-dattesLa 4ème Edition du Salon International des Dattes du Maroc (SIDMA) s’est tenue du 31 octobre au 03 novembre 2013 à Erfoud, sous le signe « Le renouvellement de nos palmeraies, un nouveau souffle pour nos oasis ».

Organisée par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime en collaboration avec l’Association du Salon (ASIDMA), cette quatrième édition vient renforcer la place de choix que lui confère le Plan Maroc Vert.

Celui-ci prévoit en effet, un important programme de restauration et de renouvellement des palmeraies à travers la plantation de 1,4 million de palmiers dattiers à l’horizon 2014 et de 3 autres millions à l’horizon 2020.

Toujours au sud du Maroc la ville de Guelmim a abrité à son tour, du 23 au 26 octobre dernier la 10è édition de son moussem des dattes organisée par l’Association moussem des dattes à Taghjijt, sous le signe « l’économie sociale solidaire, un défi du développement durable ».

Les deux manifestations avaient pour objectif de soutenir les efforts de mise à niveau de l’oasis, la réhabilitation du palmier dattier qui constitue une des principales ressources économiques des habitants de la région et un patrimoine traditionnel séculaire de la population locale. Elles visent également la promotion de l’agriculture et des secteurs liés à l’écosystème oasien, la mise en valeur du secteur phoenicicole, et constituent pour les cultivateurs et professionnels des dattes, un espace de rencontres et d’échange.

Les produits dérivés des dattes, qui occupent désormais une place de choix sur la table marocaine et constituent une valeur ajoutée pour les dattes made in Morocco, ont été l’objet d’une attraction particulière aux yeux des visiteurs et dégustateurs amateurs et professionnels.

Ces produits, dont le sirop, la confiture, le vinaigre et le café, ont la cote auprès des citoyens et s’imposent de plus en plus grâce à leurs hautes qualités nutritive et organoleptique et pour leurs vertus thérapeutiques qu’on retrouve dans une multitude de produits aromatiques et médicinaux à base de dattes.

Au programme de ces deux manifestations figuraient un salon de dattes, des  conférences, des visites sur d’exploitations modèles, des concours, des spectacles d’art équestre et d’autres activités économiques, sociales, culturelles, artistiques et sportives. Les cultivateurs oasiens et les visiteurs ont été également sensibilisés à l’importance des cultures du palmier dattier, de son rôle de barrière naturelle protégeant l’environnement et les sols contre la désertification et l’ensablement, des phénomènes qui menacent constamment la dégradation voir la disparition des oasis et des zones vertes.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *