Aquaculture : Un virus s’attaque aux élevages de crevettes à Madagascar

crevette-madagascar

Les aquaculteurs malgaches se lamentent du fait de la présence d’un virus qui a fortement impacté leur production de crevettes d’élevage.

Cette année, ils ont enregistré une baisse de production d’environ 1000 tonnes. D’après les statistiques de l’autorité sanitaire halieutique (ASH) à Madagascar, l’île n’a produit que 3420 tonnes de crevettes en 2013, contre environ 4420 un an auparavant.

Durant la même période, les captures de crevettes sauvages, ont connu une légère baisse, passant de 3.113 à 3.038 tonnes.

La production de crevettes malgache, est destinée essentiellement au marché européen.
A l’origine de cette baisse, le « white spot syndrom » encore appelé la maladie des points blancs. Ce virus provoque l’une des 20 maladies les plus coûteuses en aquaculture en termes de pertes financières et de production. La maladie a déjà contraint deux sociétés malgaches travaillant dans le secteur, à fermer définitivement leurs fermes aquacoles.

Selon un responsable du service technique de l’ASH, «la maladie du white spot a marqué la filière crevettière, notamment, l’aquaculture d’élevage », précisant qu’à cause des dégâts engendrés par ce virus, une société a fermé ses portes et une autre s’est reconvertie dans l’exploitation d’autres produits halieutiques.

Au courant de cette année, le groupe OSO Farming avait investi près d’un million de dollars dans la recherche d’une souche résistante au white spot syndrom, en attendant, ce virus non transmissible à l’homme, continue à faire des dégâts chez les crustacés d’élevage dans la grande île.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *