FAO/Pêche: Nouveau record de la production mondiale en 2013

FAO-peche-record-productionLa production mondiale des pêches de capture et de l’aquaculture devrait établir un nouveau record en 2013, avec 160 millions de tonnes, en hausse de 3 millions de tonnes par rapport à 2012.

Les exportations de ces produits atteindront 136 milliards de dollars, selon les données préliminaires publiées à l’occasion de la réunion fin février à Bergen (Norvège), du Sous-comité FAO du commerce du poisson qui se tient.
Les performances du secteur s’expliquent selon les experts de la FAO, par la forte croissance de la production aquacole, les prix élevés de plusieurs espèces, telles le saumon et les crevettes et une demande soutenue de produits de la pêche en provenance des marchés mondiaux.

Selon le chef du Service des produits, des échanges et de la commercialisation à l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, Audun Lem, la production du secteur de l’aquaculture devrait atteindre 70 millions de tonnes en 2013, contre 67 millions de tonnes en 2012, soit 44 pc de la production halieutique mondiale et 49 pc du poisson destiné à la consommation directe.
La part du poisson échangé à l’échelle internationale s’élèverait au cours de la même année à environ 37 pc, faisant du secteur des pêches, selon Lem, « une des industries les plus mondialisées et les plus dynamiques de la production vivrière mondiale ».
Les exportations des produits de la pêche des pays en développement se sont élevées à 61 pc en volume et 54 pc en valeur en 2012. Leurs recettes nette à l’export ont atteint un montant de 35,3 milliards de dollars, dépassant largement celles de l’ensemble des autres produits agricoles réunis, y compris le riz, la viande, le lait, le sucre et les bananes.
Selon la FAO, avec la transformation de quantités croissantes de poisson pour l’exportation, les sous-produits (têtes, viscères et arêtes centrales) peuvent être convertis en produits de valeur destinés à la consommation humaine, en raison de leur teneur en acides gras essentiels, en vitamines et minéraux. Ces sous-produits servent aussi à la fabrication de la farine et de l’huile de poisson destinées aux industries de l’aliment composé des animaux et à la pisciculture.

About Jean Bakari

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *