Dernières nouvelles
Afrique/Aviculture: Le Liberia a sa première écloserie

Afrique/Aviculture: Le Liberia a sa première écloserie

elevage-lliberia-voaille-OFLLe Liberia s’est doté de sa première écloserie pour satisfaire la demande de ses unités d’élevage avicoles.

Inaugurée le 10 mai dernier dans le comté du Grand Cap Mont, la nouvelle écloserie qui porte le nom de l’ancien président nigérian, Olisugun Obasanjo, est d’une capacité de production moyenne de 31.680 œufs par semaine.

Jusqu’à cette date les éleveurs libériens de poulet de chair et de poules pondeuses importaient de l’étranger, la totalité de leurs poussins d’un jour.

A présent,  Obasajo Farm Liberia (OFL) est en mesure de livrer hebdomadairement entre 22.000 à 24.000 poulets, sinon au moins 10.000 poussins couche en fonction de la demande.
Selon les autorités de ce pays, les producteurs de volaille dépensaient par le passé, de grosses sommes d’argent, parfois à perte, pour importer des poussins d’autres pays voisins. En ce qui concerne les œufs, ils arrivent sur le marché libérien, la plupart du temps après la date d’expiration.

Avec la mise en service de la nouvelle écloserie et en dépit de sa capacité de production qui reste relativement limitée, la chaîne de production avicole au Liberia devrait connaitre une revitalisation.

OFL a été inaugurée par la ministre de l’agriculture, Florence Chenoweth, à l’occasion de la tenue du forum technique sur la revitalisation de l’industrie de la volaille au Liberia. Le directeur général d’OFL, Adeyemo G. Jamiyu a précisé que la mise en service de l’OFL réduira non seulement la pénurie en produits de volaille (viande, œufs) dans le pays mais contribuera aussi à la création d’emplois directs et à la promotion de l’auto- emploi dans les filières de l’élevage avicole.

Le marché libérien de la volaille offre de grandes opportunités d’investissements aux aviculteurs des autres pays africains, tel le Maroc qui a cumulé une longue expérience dans le domaine, et est actuellement un grand producteur de produits avicoles toutes filières confondues (poulet, pondeuses et dindes). Les grandes sociétés avicoles marocaines   exportent déjà certains de leurs produits vers des marchés africains et sont à la quête de nouveaux débouchés.

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page