1er Concours marocain des produits du terroir: 109 médailles décernées

Concours marocain des terroirLa région du Souss-Massa-Drâa a raflé 32 médailles au 1er Concours marocain des produits du terroir organisé le 3 décembre dernier à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV) de Rabat.
La région de Tanger-Tétouan vient en seconde position avec 13 médailles, suivie de Meknès-Tafilalet qui a obtenu 10 sur les 109 médailles, dont 48 en or, décernées par les 28 comités de dégustation.
Ces derniers ont eu à trancher sur la qualité des 334 produits de terroir présentés lors de cette compétition, dans les différentes catégories, en l’occurrence les miels, les produits d’origine animale, les produits à base de fruits et légumes et les produits à base de céréales.
Six prix d’excellence ont été attribués aux producteurs d’huile d’argane de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, d’amlou du Souss-Massa-Drâa, couscous khoumassi de la région de Oued Ed-Dahab-Lagouira, d’huile d’olive de la région Tadla-Azilal, de miel d’agrumes et de fromage de chèvre Gouda de la région Tanger-Tétouan.
Organisé à l’initiative de l’Agence pour le développement agricole (ADA) et financé par le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse (SECO), ce concours entre dans le cadre d’un accord signé entre l’ADA, la Fondation rurale inter-jurassienne (FRI) en 2012 et le Projet d’accès au marché des produits agroalimentaires et du terroir (PAMPAT).
Ce concours qui a vu le jour grâce à l’étroite collaboration des deux gouvernements suisse et marocains, a pour objectif de développer les produits du terroir, et de contribuer à l’amélioration des performances de l’agriculture, notamment au niveau des micros, petites et moyennes exploitations agricoles. Il vise également, selon l’ambassadeur de la Confédération helvétique au Maroc, Bertrand Louis, à améliorer l’offre existante en termes de qualité et de quantité, à créer de nouveaux emplois en monde rural et à booster les revenus particulièrement des petits des agriculteurs marocains.
Pour le ministre marocain de l’agriculture, Aziz Akhannouch, les produits du terroir qui occupent une place de choix dans le Plan Maroc Vert, constituent une source vitale de revenus pour le monde rural et «un levier fondamental pour la préservation de notre richesse culturelle et notre biodiversité».

About Houda samlali

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *