Dernières nouvelles
Maroc-Pêche artisanale: Les débarquements en hausse à fin 2014

Maroc-Pêche artisanale: Les débarquements en hausse à fin 2014

Maroc-Debarquement-poissonsLes prises de la pêche côtière et artisanale affichent à fin 2014, une nouvelle hausse de 9% en termes de poids et de 10% en termes de valeur, par rapport à l’année 2013.
Le volume des débarquements dans les ports marocains s’établit à cette date, à 1.287.179 tonnes, pour une valeur globale avoisinant les 6,03 milliards de DH, selon les dernières statistiques de l’Office national des pêches (ONP).
A fin 2013, les débarquements s’élevaient à plus de 1,17 million de tonnes pour une valeur estimée à plus de 5,44 milliards de DH.
Le volume des captures de poissons pélagiques a augmenté de 12% en un an, atteignant plus de 1,15 million de tonnes en 2014, pour une valeur de 2,6 milliards de DH (+ 7% sur un an). Cette amélioration est imputable à la hausse de 25% de la valeur des débarquements du maquereau et de 13% de celle des sardines.
En revanche la collecte des algues marines a accusé une baisse de 64% sur un an, avec une valeur légèrement supérieure à 24 millions de DH.
Cette baisse est consécutive à l’instauration par le département de la pêche maritime, du système de traçabilité des algues marines et de l’agar-agar ainsi que des mesures de restriction quantitatives à l’exportation.
La plus forte hausse des produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés a été enregistrée dans les ports situés sur la façade méditerranéenne du Royaume, où la valeur des débarquements a atteint près de 489,9 millions de DH, soit plus de 21% sur un an.
Dans les ports de la cote atlantique, la valeur des débarquements s’est appréciée de 9%, atteignant près de 5,08 milliards de DH. Le port de Laâyoune arrive en tête, avec une montant de près de 1,03 milliard de DH, en amélioration de 29%.
Plus d’un tiers des produits de la pêche côtière et artisanale a été affecté aux stations de la congélation, affichant une baisse de 7% par rapport à 2013. L’industrie de farines et des huiles de poissons a absorbé près de 26,6% des produits débarqués, en hausse de 89% sur un an. Le secteur de la conserve a absorbé 34% des prises, tandis que les 25% restants sont allés à la consommation, soit moins 18% en comparaison avec 2013.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page