Dernières nouvelles
Maroc-Céréales : Surtaxation du blé tendre importé au-delà d’octobre

Maroc-Céréales : Surtaxation du blé tendre importé au-delà d’octobre

Maroc-cereales

La surtaxation du blé tendre décidée au Maroc pour la période allant du 1er mai jusqu’au 31 octobre 2015, afin de protéger la production nationale et d’optimiser les conditions de sa commercialisation, sera vraisemblablement maintenue jusqu’à fin décembre 2015.

L’Etat marocain avait en effet, décidé d’augmenter de 75 % les droits de douane applicables au blé tendre importé, pour assurer une protection convenable de la production nationale et favoriser ainsi le bon déroulement de son écoulement sur le marché national.

Cette décision intervient au lendemain de l’annonce d’une production record de 110 millions de quintaux de céréales pour la campagne 2014-2015, faite par le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, lors de la 8ème  édition des assises nationales de l’agriculture tenues le 27 avril à Meknès.

Il s’agit selon les prévisions du ministère, d’une production en hausse de 63% par rapport à la précédente campagne céréalière, qui se répartit entre 55 millions de quintaux de blé tendre (50% du total de la récolte céréalière), 32 millions de quintaux d’orge (30%) et 22 millions de quintaux de Blé dur (20%). La moyenne de production atteindrait 23,8 quintaux/HA pour le blé tendre et plus de 42 quintaux/HA dans les exploitations irriguées.

Selon le département de l’agriculture, l’opération de collecte de blé tendre confirme ces estimations et les prix de vente devront également connaitre un redressement vu la bonne qualité des céréales récoltés.

C’est dans ce contexte que le département de l’agriculture envisage la possibilité de prolonger la période de protection du marché national du blé au-delà du délai précité pour éviter de pénaliser la récolte nationale et de garantir sa commercialisation dans un environnement serein et favorable.

 

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page