Dernières nouvelles
Alete de la FAO contre une probable invasion acridienne au Maroc

Alete de la FAO contre une probable invasion acridienne au Maroc

FAO-CriquetsL’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé une alerte contre une imminente invasion de criquets pèlerins au Maroc et dans d’autres pays d’Afrique du Nord.

Selon la FAO, les criquets pèlerins qui ont déjà envahi le Yémen pourraient bien faire bientôt leur apparition au Maroc, en Mauritanie, en Algérie et Libye.

L’organisation onusienne signale déjà une présence des premiers essaims de ces insectes ravageurs dans les zones situées au sud de l’Anti-Atlas et la vallée de Draâ, appelant les autorités marocaines à redoubler de vigilance.

La FAO précise dans un communiqué, que des colonies de criquets pèlerins ont été récemment découvertes au Yémen, où les affrontements armés entravent sérieusement les opérations de lutte anti-acridiennes et de protection des cultures et de la végétation du pays contre le passage dévastateur de ces insectes.

La FAO préconise plus de vigilance et une surveillance étroite du mouvement des criquets pèlerins durant les prochains mois, afin d les empêcher de se reproduire et de former de grands essaims aux effets ravageurs. Les mesures d’alerte précoce et la lutte préventive restent les moyens les plus efficaces pour freiner l’avancée de ces insectes dévastateurs.

Une fois ils ont atteint l’âge adulte, les criquets peuvent voler, par dizaines de millions, et parcourir par vent favorable, jusqu’à 150 km par jour. Un criquet adulte peut consommer en 24 heures, une quantité de nourriture égale à son propre poids. Selon les experts de la FAO, un tout petit essaim mange autant de nourriture, en un jour, qu’environ 35.000 personnes. C’est pour ces considérations que les criquets pèlerins aux effets dévastateurs pour les cultures, constituent une sérieuse menace pour la sécurité alimentaire des humains.

Au Maroc, des moyens matériels, humains et logistiques considérables a mis en place depuis des années, ce qui a largement à limiter les effets dévastateurs des criquets pèlerins. Une enveloppe budgétaire est dédiée bloquée chaque année, par le ministère de l’Intérieur aux opérations de prévention et de lutte contre les criquets pèlerins.

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page