Dernières nouvelles
Le Maroc réduit de 40 à 10% les droits de douane pour l’importation des œufs

Le Maroc réduit de 40 à 10% les droits de douane pour l’importation des œufs

oeufs3Le gouvernement marocain a décidé de réduire temporairement à partir de ce jeudi 5 mai, les taxes douanières applicables à l’importation des œufs de 40 à 10 % pour combler le déficit sur le marché national en prévision du mois sacré de ramadan.

La production dans le secteur avicole et sa filière de l’œuf de consommation, a été fortement impactée avec la réapparition en février dernier, de foyers de grippe aviaire dans les élevages de certaines régions du Royaume.

Selon un décret ministériel adopté ce jeudi par le gouvernement, la réduction des taxes douanières est limitée dans le temps pour faciliter l’importation de 4.000 tonnes d’œufs au Maroc afin de couvrir les besoins du marché national durant le prochain mois de Ramadan, prévu à partir du début du mois de juin.

La mesure est applicable avec effet immédiat, selon la même source, rappelant que les besoins du marché marocain s’élèvent à quelque 600.000 œufs par jour.

Le passage fin février, de la grippe aviaire au Maroc, a doublement impacté les aviculteurs marocains. D’abord, ils ont subi de lourdes pertes financières suite à la chute de 30 à 50% de leur production et ensuite les produits agricoles ont été boudés pendant un certain temps par le consommateur, entraînant de fortes baisses des prix des produits avicoles.

En effet, les consommateurs qui s’inquiétaient pour leur santé, ont été difficilement rassurés par les autorités compétentes et particulièrement de l’Office National de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), qui affirmaient que contrairement au virus H5N1, la souche H9N2 qui a été détectée au Maroc est un virus de l’influenza aviaire faiblement pathogène et non transmissible à l’homme.

In fine, la baisse de la production des produits avicoles s’est négativement répercutée sur l’offre entraînant une hausse inhabituelle des prix. Et c’est dans le souci de calibrer l’offre à la demande, que l’exécutif a décidé de faciliter temporairement l’importation des œufs, un des produits largement consommés durant le mois de Ramadan.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page