Dernières nouvelles
La BAD prête à accompagner le groupe marocain OCP dans ses projets en Afrique

La BAD prête à accompagner le groupe marocain OCP dans ses projets en Afrique

OCP-et-ABDLe président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Ayodeji Adesina, s’est engagé à accompagner le Groupe Office chérifien des phosphates marocain (OCP) dans ses projets en Afrique, a annoncé dimanche 24 juillet, le groupe OCP dans un communiqué.

Lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca avec le PDG du groupe OCP, Mostafa Terrab, Adesina qui était en visite de travail du 19 au 23 juillet au Maroc, s’est dit satisfait de la convergence des visions entre la BAD et l’OCP en matière de développement agricole en Afrique, précise le communiqué. A cette occasion, les deux dirigeants ont pu identifier plusieurs pistes de collaboration futures pour le développement agricole en Afrique.
Terrab a exposé à son hôte les grandes lignes du plan de développement de l’OCP dans le continent, qui cible la chaîne de valeur des engrais et de l’écosystème agricole dans une quinzaine de pays africains.
En effet, grâce à ses capacités de production installées au Maroc, notamment l’unité Africa Fertilizer Complex, inaugurée par le roi Mohammed VI en février 2016 au complexe de Jorf Lasfar, le plus grand port minéralier en Afrique, l’OCP projette la construction d’usines d’engrais dans des pays du contient et le développement de capacités de logistique et de distribution.
Évoquant son mandat et son expérience d’ex-ministre de l’Agriculture au Nigeria, le président de la BAD, Adesina a insisté sur l’importance de l’accès des agriculteurs africains aux intrants agricoles, les engrais en particulier, comme élément déterminant dans l’amélioration de la productivité agricole en Afrique.
Le Groupe OCP a créé début 2016 la filiale «OCP Africa», dédiée spécifiquement au développement des activités du groupe en Afrique. Cette unité est appelée à contribuer à relever le défi d’une agriculture structurée, performante et durable sur le continent africain.
Avec son usine “Africa Fertilizer Complex”, l’OCP n’aura aucune difficulté d’ordre technique ou commercial, pour s’étendre en Afrique, grâce à la compétence de ses ressources humaines et à son expérience avérée dans la production des engrais de qualité supérieure et adaptés aux exigences de la clientèle.
Cette nouvelle usine a nécessité un investissement de l’ordre de 5,3 milliards de dirhams, et comprend des unités pour l’acide sulfurique (1,4 million de tonnes/an), l’acide phosphorique (450.000 de tonnes/an) et une troisième pour les engrais (1 million de tonnes équivalent DAP/an). Elle est aussi équipée d’une centrale thermoélectrique de 62 MW, et de plusieurs aires de stockage d’une capacité de 200.000 tonnes d’engrais.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page