Dernières nouvelles
Les fruits rouges marocains s’exportent bien vers l’UE et les USA

Les fruits rouges marocains s’exportent bien vers l’UE et les USA

myrtilles-framboisesLes fraises, framboises et myrtilles marocaines s’exportent bien à l’étranger notamment vers le marché européen et américain.

Selon FreshPlaza.com, la production des fruits rouges au Maroc a enregistré durant campagne 2014-2015, une augmentation de 6% par rapport à l’année dernière pour atteindre un volume global de 160.000 tonnes pour une valeur de 1,5 milliards de dirhams. 90% de ces recettes proviennent de l’exportation de ces fruits vers les marchés européen et américain.

La filière des fruits rouges est en pleine expansion dans le royaume, relève la même source, précisant que la surface occupée par ces plantations est actuellement de 4.900 hectares, dont 85% sont consacrés à la production de la fraise, 10% aux myrtilles et 5% aux framboises.

Pour rappel, entre 2008 et 2015, les exportations de myrtilles ont été multipliées par 28, passant de 139 à 3.895 tonnes. Les exportations de framboises ont été multipliées par 4 fois, passant de 949 tonnes en 2008, à 3.974 tonnes en 2015.

Le succès de ces exportations s’explique en partie par les certifications des fruits rouges marocains qui répondent aux normes techniques et de qualité exigée sur les marchés européen et américain.
Les myrtilles marocaines sont admises depuis 2014 à l’instar des framboises, sur le marché américain. L’autorité phytosanitaire Américaine (Animal and plant health inspection service – APHIS) a accordé son autorisation le 30 juillet 2014, pour l’admission des myrtilles marocaines après avoir reconnu qu’elles remplissaient les conditions phytosanitaires exigées pour leur commercialisation sur le marché américain. Ce dernier offre une capacité d’absorption de 163 tonnes de myrtilles par an.

Le Maroc avait introduit en 2009 une requête auprès des autorités phytosanitaires des Etats-Unis, pour pouvoir exporter ses fruits rouges vers leur marché dans le cadre de l’accord de libre échange liant les deux pays.

Les plantations de myrtilles qui sont en pleine expansion dans le Royaume, sont passées d’une vingtaine d’hectares seulement en 2007, à plus de 400 HA en 2013 et devraient atteindre, selon un document du département marocain de l’Agriculture, la barre des 1.000 HA dans les proches années à venir.

Les plantations du myrtillier au Maroc, sont concentrées dans les régions du Loukkos et du Gharb.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page