Sidi Ifni: La commune de Sbouya organise son 1er festival de la figue de barbarie

barbarieLa commune de Sbouya relevant de la province de Sidi Ifni abrite ces mercredi et jeudi 3 et 4 août, son premier festival de la figue de barbarie dans le but d’améliorer les sources de revenu de la population locale.

La 1ère édition du «Moussem Aknari» est organisée par l’Association de la Communauté de Sbouya en Europe pour le Développement et la culture en partenarita avec le Conseil communal de Sbouya.

A l’ouverture du festival, le président de l’Association organisatrice du Moussem Aknari, Abdessalam Bouihi a déclaré que ce festival constitue une plate-forme pour la mise en valeur des potentialités naturelles, économiques, culturelles et touristiques de la petite commune de Sbouya et de Sidi Ifni en général.

Cest aussi l’opportunité pour la commune, de promouvoir les produits locaux notamment les produits de terroir, dont la figue de barbarie et dérivés et de faciliter leur commercialisation au Maroc et leur exportation à l’étranger sous forme de produits diététiques et cosmétiques.

Selon des données de la direction provinciale de l’agriculture (DPA), les plantations du cactus s’étendent dans la province de Sidi Ifni, sur une superficie de 40.000 hectares produisant une moyenne annuelle de 230.000 tonnes de figues de barbarie.

C’est une filière qui constitue un véritable levier du développement durable particulièrement dans les zones arides ou le cactus pousse à l’état naturel, puisqu’il n’est pas exigeant en eau et ne demande pratiquement pas ou peu d’entretien.

Pour rappel, même la province de Sidi Ifni organise depuis trois ans, son propre Moussem Aknari pour faire connaître le figuier de barbarie de la tribu Ait Baâmrane.

Pour promouvoir cette filière dans la région, les pouvoirs publics ont incité les cultivateurs à se regrouper dans des coopératives et ils ont procédé à la construction d’une unité de conditionnement du fruit du cactus sur une superficie de 2460 m2, équipée de matériel moderne pour un investissement de 21 millions de DH. La province a également vu la création pour un coût de 3 millions de DH de deux centre de collecte de figues dans les communes de Sbouya et Mesti.

Selon la DPA d’autres projets verront le jour au cours de la période 2015-2017. Il s’agit entre autres, de la plantation de 300 hectares de cactus, la constructions de 8 bassins de retenue d’eau de pluie (matfiyas), la réalisation de routes, la constructions de trois unités de valorisation de la figue de barbarie et l’organisation de sessions et de voyages de formation au profit des cultivateurs locaux. Ces projets nécessiteront une enveloppe globale de 15 millions de DH.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *