Dernières nouvelles
Des performances record de la filière oléicole au Maroc

Des performances record de la filière oléicole au Maroc

La production de la filière oléicole au Maroc qui a pris sa vitesse de croisière depuis le lancement en 2008 du Plan Maroc Vert (PMV), a atteint un record historique inédit de 1,57 million de tonnes en 2013-2014.

Le secteur qui ambitionne selon les prévision du PMV, d’atteindre ses objectifs d’extension en termes de production et d’exportations à l’horizon 2020, a vu les superficies dédiées à l’olivier passer de 773.000 hectares en 2009 à plus d’un million d’hectares plantation en 2016, soit une progression de 31%.

Selon les derniers chiffres révélés par les services du ministère de l’Agriculture, lors du 5e forum international de l’Agro-pôle olivier tenu à Meknès, même les exportations de l’huile d’olive et des olives de table ont connu une nette amélioration, grâce notamment au contrat-programme conclu entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive (Interprolive) pour le développement de la filière oléicole.

Cette dernière s’est fixée pour objectifs d’atteindre, à l’horizon 2020, une superficie de 1,2 million d’hectares pour une production moyenne de 2,5 millions de tonnes d’olives, une exportation de l’ordre de 120.000 tonnes en huiles d’olive et 150.000 tonnes en olives de table.

Il est à noter que l’investissement global pour la mise en œuvre du contrat-programme, était de l’ordre de 29,5 milliards de dirhams, dont près de 7 milliards de dirhams sous forme de subvention de l’Etat.

A signaler par ailleurs, qu’actuellement, l’olivier qui constitue la principale filière fruitière cultivée au Maroc et occupe plus de 65% du sol arboricole national pour plus de 450.000 exploitations générant près de 47 millions de journées de travail par an, soit l’équivalent de 190.000 emplois permanents.

Le secteur contribue par ailleurs à la satisfaction de 20% des besoins du pays en huiles alimentaires et permet au royaume d’occuper une place de choix au niveau du marché international grâce aux exportations d’olives de table et d’huiles d’olive, pour une recette moyenne estimée à 1,5 milliard de dirhams par an.

Malgré ces performances, le prix de l’huile d’olive vierge sur le marché national, a connu en moins de trois ans, une hausse de 50 % passant de 35 à 55 Dirhams le litre dans les circuits de la vente au détail.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page