L’olivier gagne du terrain au Maroc Oriental

La superficie dédiée aux plantations de l’olivier est en progression ces dernières années dans la région de l’Oriental, passant de 83.000 ha en 2008, à 115.000 ha actuellement, soit une progression de 39% en huit ans.

Cette performance est le fuit d’un ambitieux plan agricole régional qui s’étend aux provinces d’Oujda-Angad, Berkane, Nador, Taourirt, Driouch, Jerada, Guercif et Figuig.

Dans un rapport, la direction régionale de l’agriculture explique que cette hausse a été stimulée par l’intérêt particulier que le Plan Agricole Régional, accorde à l’agriculture solidaire pour lutter contre la pauvreté rurale.

La direction régionale rappelle le lancement du programme de reconversion en arboriculture fruitière qui avait pour objectif la plantation de 153.000 ha d’olivier dans la région à l’horizon 2020. Selon la même source, pas moins de 60 projets PilierII, ont été lancés entre 2010-2016, dont 23 unités dans la filière oléicole pour un coût de 542 MDH sur un investissement global de 1,3 milliard DH, au profit de 16.770 bénéficiaires.

L’extension des oliveraies dans cette région du royaume a engendré une nette croissance de la production qui est passée de 70.000 T en 2008 à 142.244 T lors de la campagne 2015/2016, soit une hausse de plus de 100%. Cette production devrait atteindre 237.000 T d’ici 2020, précise le rapport, ajoutant que quelque 90% de la production d’olives est destinée à la trituration et à la conserve.

Selon la direction régionale de l’agriculture de l’Oriental, des actions soutenues pour le soutien et l’appui aux organisations professionnelles agricoles ont été prises pour concrétiser la vision du ministère de l’agriculture pour le développement des produits de terroir et l’accompagnement de la demande croissante de l’huile d’olive de bonne qualité.

Parmi ces actions, on cite entre autres, la mise en place à Taourirt, d’une unité de trituration des olives d’une capacité de 60 T/J au profit du Groupement d’intérêt économique (GIE) Ahlaf Taourirt, et une seconde unité de la même capacité est en cours d’installation dans la province de Nador.

Pour rappel, le Plan Agricole Régional prévoit la construction de 9 unités de trituration et l’équipement de 10 autres d’ici 2020. La région de l’Oriental compte actuellement 374 unités de trituration, dont 49 modernes et 30 conserveries des olives.

Le ministère prévoit également un appui à la commercialisation des produits de l’olivier à travers l’amélioration du packaging, l’hygiène et l’amélioration des technique d’extraction de l’huile d’olive pour en améliorer la qualité et la rendre compétitive sur le marché national et à l’export.

About Chakib el habti

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *