Dernières nouvelles
Maroc-Céréales: Une production record pour la campagne 2017-2018

Maroc-Céréales: Une production record pour la campagne 2017-2018

La production céréalière au Maroc au titre de la campagne agricole 2017/2018 s’annonce très favorable et devrait atteindre selon les dernières prévisions du ministère de l’agriculture, le chiffre record de 10,2 millions de tonnes, contre 3,35 MT durant la précédente campagne, soit une hausse de 203%.

L’ancien record de 11,5 millions de tonnes avait été réalisé lors de la saison 2015/2016.

Ainsi, l’ambitieuse stratégie agricole «Plan Maroc Vert» (PMV), adoptée en 2008 par le royaume Chérifien commence à donner des résultats probants, puisque la performance de l’actuelle campagne concerne également la filière des agrumes, à en croire le bilan dressé par le ministre marocain de l’agriculture, Aziz Akhannouch ce lundi 17 avril, à l’ouverture à Meknès, des 9èmes assises de l’Agriculture.

La production de blé, principale céréale au Maroc, devrait atteindre 7,27 millions de tonnes, dont 4,94 MT de blé tendre et 2,33 MT de blé dur. La production d’orge sera de l’ordre de 2,89 MT.

Cette année, la production céréalière a été boostée, selon le ministre, par  « une bonne pluviométrie, bien répartie dans l’espace et le temps couplée d’une température modérée ». Le volume des précipitations a augmenté de 136% par rapport à 2016 qui a été marquée par une forte sécheresse, la pire qu’a connue le Maroc depuis 30 ans. Durant cette campagne, la production céréalière a chuté de 70%.

Aziz Akhannouch s’est par ailleurs, félicité d' »une croissance remarquable de la production de l’ensemble des filières agricoles, en l’occurrence celle des agrumes qui affiche une récolte de 2,4 millions de tonnes (+20%) et celle des dattes avec une production de 117.000 tonnes.

Au Maroc, l’agriculture reste de loin le premier contributeur à la croissance économique devant le tourisme et l’industrie. Elle participe à hauteur de 15% au produit intérieur brut (PIB), et emploie entre 35 et 40% de la population active.

Le PMV, a-t-il précisé, a permis la création de plus de 300.000 exploitations agricoles (pour un total aujourd’hui de 1,8 million d’exploitations), de même qu’un « progrès significatif dans la mécanisation » du secteur, ainsi qu’une hausse des cheptels ovin (+18%) et bovin (+43%).

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page