Dernières nouvelles
Les exportations marocaines vers l’Espagne en hausse de 11,2% en 2017

Les exportations marocaines vers l’Espagne en hausse de 11,2% en 2017

Les exportations du Maroc vers l’Espagne, son premier client et fournisseur depuis 2012, affichent une hausse de 11,2% en 2017 par rapport à l’année précédente, selon les récentes données de

Les exportations du Maroc vers l’Espagne, son premier client et fournisseur depuis 2012, affichent une hausse de 11,2% en 2017 par rapport à l’année précédente, selon les récentes données de l’Office européen des statistiques (Eurostat).

Les principaux produits exportés par le Maroc vers l’Espagne en 2017 sont les matériaux électriques (29,3%), les vêtements (23,1%), et mollusques et crustacés (8,1%), précise Eurostat.

En revanche, ajoute l’Office, les importations marocaines de l’Espagne ont augmenté de 12,5%. Il s’agit principalement de combustibles et lubrifiants (13,9%), de composantes d’automobile (13,3%) et tissus d’habillement (9,9%).

Toujours selon les données d’Eurostat, les exportations du Royaume vers l’Union Européenne (UE) ont également progressé de 9,5% en 2017, alors que les importations marocaine de l’UE affichent une amélioration de 7 % au cours de la même année.

En termes de parts de marché, l’Espagne est le premier client du Maroc avec des importations représentant 41,4 % du total des importations communautaires en provenance du Royaume, suivie de la France (29,6%), de l’Italie (6,7 %), du Royaume-Uni (5%) et de l’Allemagne (4,3 %).

L’Espagne est également le premier fournisseur du Maroc avec des exportations représentant 35,6% de l’ensemble des exportations communautaires vers le Royaume, suivies de la France (19,1%), de l’Allemagne (9,3%), de l’Italie (8,4%) et des Pays Bas (4,5%).

Le taux de couverture de l’Espagne avec le Maroc ressort ainsi à 127,7%, ce qui confirme l’évolution vers un équilibre parfait entre ce qui a été exporté et importé entre les deux pays, précise la même source.

Cela dénote aussi la complémentarité des échanges entre les deux Royaume, fondée sur le développement d’une relation commerciale qui se base sur une intégration efficace dans la chaîne de valeur globale au niveau des deux rives du Detroit, dans des secteurs clés comme l’automobile, le textile ou le câblage électrique.

L’interdépendance économique entre le Maroc et l’Espagne s’est ainsi consolidée durant les six dernières années, avec le doublement du volume des échanges commerciaux entre les deux pays, dont la valeur a dépassé les 14 milliards d’euros en 2017.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page