Dernières nouvelles
Pesticides : Le thé emballé au Maroc interdit d’entrée en Union européenne

Pesticides : Le thé emballé au Maroc interdit d’entrée en Union européenne

L’Union européenne (UE) a interdit entre 2012 et 2017, l’introduction du thé emballé au Maroc en raison de sa contenance de résidus de pesticides dépassant les normes autorisées en Europe.

Si au Maroc le contrôle sanitaire des denrées alimentaires produites localement ou importées n’est pas tout à fait rigoureux en raison du manque de moyens humains et matériel, ce n’est pas le cas en Europe, où les services en charge du contrôle sanitaire ne laissent rien échapper à leur vigilance.

Selon la même source la dernière cargaison en date du 10 octobre 2017 était destinée à l’Espagne, mais les analyses ont révélé que le thé vert en provenance du Maroc contenait des résidus d’anthraquinone, un composé chimique interdit en Union européenne.

Déjà une précédente livraison de thé emballé au Maroc avait été interdite  d’entrée en Espagne pour les mêmes raisons en juin 2016, en raison de la présence de résidus du même pesticide estimés à 0,05 mg par kilo de thé, ajoute le journal, précisant que d’autres cargaisons de thé ont subi le même sort entre 2013 et 2015 en France, où les analyses des laboratoires ont révélé la présence dans une première cargaison de thé livrée en décembre 2015, un taux de résidus d’imidaclopride de 0,17 mg/kg.

Des sources bien informées ont confié au quotidien que les cultivateurs de thé chinois ne lavaient pas le thé avant de le sécher, afin de lui conserver tout son goût, ce qui explique la présence de ces résidus dans le thé produit en Chine.

Par ailleurs la présence de pesticides dans certains produits agricoles résulte du non-respect par les agriculteurs d’un laps de temps (une quinzaine de jours) nécessaire entre le traitement de la plante et la cueillette afin de la débarrasser des résidus de produits phytosanitaires.

Dans son édition de ce vendredi 23 mars, le quotidien marocain Assabah affirme détenir des documents qui prouvent que l’Union européenne a interdit l’introduction de 17 cargaisons de thé emballé au Maroc dans trois pays européens entre 2012 et 2017, en raison de la présence de taux anormaux de pesticides.

Dernièrement malgré une campagne des médias marocains, dont le magazine «Telquel», sur une présumée présence de résidus de pesticides dans le thé importé de Chine, les services compétents et en particulier l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaire (ONSSA) ont tenu, sans approfondir leurs investigations, à rassurer le consommateur sur la qualité du thé vendu sur les étales marocains.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page