Dernières nouvelles
Aziz Akhannouch: L’agrégation représente l’avenir du secteur agricole au Maroc

Aziz Akhannouch: L’agrégation représente l’avenir du secteur agricole au Maroc

Le système d’agrégation, qui a prouvé son efficacité, représente l’avenir du secteur agricole au Maroc, a déclaré le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement durable et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch à l’ouverture ce mercredi, à Marrakech, d’un séminaire national sur l’agrégation agricole.

«Quelque 49.000 agriculteurs marocains sont actuellement agrégés et bénéficient de tous les avantages de ce modèle novateur d’organisation des agriculteurs, octroyés par l’Etat dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV)», a précisé le ministre lors de cette rencontre organisée par l’Agence pour le développement agricole (ADA) sous le thème «l’union fait la force».

Parallèlement à ce chiffre, l’agrégation est depuis longtemps en vogue dans le pays avec pas moins de 200.000 agrégés non officiels, dont 5.000 agriculteurs dans la filière des agrumes, 170.000 éleveurs dans la production laitière, et 9.000 autres dans le secteur de la volaille.

Mais en l’absence d’un statut officiel, ces agriculteurs même s’ils sont agrégés, «ils ne bénéficient malheureusement pas des incitations publiques prévues par la loi”, qui sont actuellement de l’ordre de 1,7 milliard de dirhams, soit une moyenne de 35.000 dirhams pour chaque agriculteur, a déploré Akhannouch.

Pour les professionnels ces incitations demeurent encore insuffisantes pour inciter davantage les agriculteurs/éleveurs à adhérer officiellement à l’agrégation agricole.

Ils ont également plaidé pour la révision des critères et des normes d’éligibilité des agrégés dans certaines filières ainsi que pour l’élaboration de nouveaux modèles d’agrégation, l’instauration de nouvelles filières de production et surtout l’assouplissement des procédures lentes et très complexes d’approbation des projets d’agrégation.

L’agrégation agricole érigée en priorité dans le cadre du Plan Maroc Vert, permet aux petits éleveurs et fermiers d’avoir les moyens de s’assurer un revenu et de tirer profit des techniques et moyens modernes de production, de financement et d’accès aux marchés intérieurs et extérieurs.

Pour leur part, les agrégateurs assurent l‘approvisionnement de leurs unités agro-industrielles par des produits de qualité, avec une traçabilité assurée et une marge bénéficiaire supplémentaire en termes d’argent, de temps, de main d’œuvre et de volume de production.

A propos de Houda samlali

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page