Dernières nouvelles
La caravane Phosboucraa à Assa-Zag pour la formation des éleveurs de camelins

La caravane Phosboucraa à Assa-Zag pour la formation des éleveurs de camelins

La « caravane agricole Phosboucraa », est en tournée dans les régions sud du Maroc, dans le cadre d’une campagne de promotion et de formation des petits éleveurs de dromadaires, une filière qui présente un fort potentiel dans ces Régions.

Organisée par le Groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP) et la Fondation Phosboucraa, la Caravane Agricole Phosboucraa entame la sixième étape de sa tournée nationale dont les objectifs s’articulent autour de l’accompagnement, la sensibilisation et la formation des petits éleveurs de la filière cameline dans la zone sud du Royaume.

Lors de cette sixième étape à Assa-Zag, des experts marocains et des spécialistes étrangers ont animé les 3 et 4 avril, des master-classes au profit de deux groupes de 30 éleveurs chacun, originaires d’Assa-Zag, Tan Tan et Guelmim. Il s’agit de sessions de formation spécifiques sur les thèmes en relation avec l’amélioration de la productivité et la valorisation de la viande, du lait camelin et des produits dérivés.

Pour les organisateurs de la caravane, c’est une action de proximité qui vise à vulgariser des techniques modernes de conduite des élevages au niveau de l’alimentation, de la santé animale et de la valorisation des produits de cette race (viande, lait, eau, graisse etc..).

Il est aussi question de développer chez les éleveurs les bons réflexes de gestion de la phase de gestation et le traitement spécifique au chamelon dès sa naissance.

Depuis le lancement en 2015, la «Caravane Agricole Phosboucraa» a permis l’accompagnement et la formation de plus de 1.666 éleveurs de camelins durant les 5 précédentes étapes , dans la région de Laâyoune, Dakhla, Guelmim, Es-Smara, Bir Gandouz.

Lors de chaque étape, des techniciens et des vétérinaires-agronomes animent des présentations didactiques sous forme de présentations illustrées et d’interaction avec les professionnels et les éleveurs du secteur.

Ces formations permettent en même temps, aux petits éleveurs d’améliorer significativement la productivité de leurs élevages et leurs revenus, ce qui se répercute positivement sur leurs conditions de vie et celles de leurs familles.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page