Dernières nouvelles
Le 56ème Salon international de la rose à parfum s’ouvre à Kelaât M’gouna

Le 56ème Salon international de la rose à parfum s’ouvre à Kelaât M’gouna

Le Salon international de la rose à parfum a ouvert ce jeudi ses portes pour sa 56ème édition qu’abrite la ville de Kelaât M’gouna relevant de la province de Tinghir.

Organisé sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, ce Salon a pour objectifs de valoriser les produits du terroir, d »améliorer l’organisation des professionnels, de promouvoir le partenariat entre les différents intervenants dans cette filière et de doper la commercialisation de la rose et des produits dérivés.

Intervenant à la cérémonie inaugurale, le gouverneur de la province de Tinghir, Abdelhakim Nejjar a souligné que la rose à parfum contribue à la création d’une dynamique économique et touristique dans la région, ajoutant que ce produit de terroir constitue également une source de revenus pour les cultivateurs locaux et les populations de la région.

Le salon de la rose de Kelaât M’gouna, a-t-il rappelé, constitue le 2ème festival au niveau national en termes d’ancienneté après celui de la cerise qu’abrite la ville de Sefrou.

Il a en outre, rappelé la création dans la province de Tinghir de nombreuses unités agricoles modernes et de coopératives spécialisées particulièrement dans la filière des plantes aromatiques et médicinales, dont la rose à parfum.

La province de Tinghir est la seule région du pays où se développe la culture de la rose à parfum (Rosa Damascena), devenue une des cultures phares de la région de Ouarzazate.

Cultivés sous forme de haies sur près de 3250 kilomètres linéaires (soit 1000 ha), les rosiers produisent 3500 à 5000 tonnes de fleurs fraîches par an, soit une moyenne de 4 tonnes par hectare.

Le prix d’un kilogramme de la rose sur le marché local, est actuellement de 25 DH, contre 6 DH seulement avant le lancement du Plan Maroc Vert (PMV) en 2008.

La rose dont les produits sont labellisés AOP «Rose Kelaât M’gouna-Dades», est cueillie à la main au lever du soleil pendant les trois premières semaines de mai. Elle est ensuite distillée afin d’en extraire l’huile essentielle (3 à 5 tonnes de roses fraîches sont nécessaires pour 1 litre d’huile). Cette huile est utilisée pour ses vertus en cosmétique, dans l’industrie pharmaceutique, en pâtisserie et en confiserie.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page