Dernières nouvelles
Bruxelles annonce ce vendredi la conclusion du nouvel accord de pêche Maroc-UE

Bruxelles annonce ce vendredi la conclusion du nouvel accord de pêche Maroc-UE

L’Union Européenne (UE) et le Maroc ont annoncé ce vendredi 20 juillet dans un communiqué commun, être parvenus à s’entendre sur la copie finale de leur nouvel accord de pêche incluant les eaux maritimes du Sahara marocain.

Ledit accord et son protocole devraient être ratifiés probablement au courant du mois de septembre, par les parlements européen et marocain pour leur entrée en vigueur et le retour de la flotte de pêche européenne dans les zones de pêche marocaines.

Les quelques 120 navires de pêche européens ont dû quitter les eaux maritimes du Royaume le samedi 14 juillet à mi-nuit, date d’expiration de l’ancien accord de pêche signé en 2014 par Rabat et Bruxelles.

Dans un communiqué conjoint rendu public ce vendredi, les deux parties marocaine et européenne déclarent s’être «mises d’accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes afin d’en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées, dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d’équité ».

En attendant la ratification du nouvel accord, le ministre espagnol de l’Agriculture de la pêche, Luis Planas, dont le pays est le grand bénéficiaire de cet accord, a exprimé sa satisfaction de l’aboutissement des négociations entre le Maroc et l’UE qui avaient débuté le 20 avril dernier

Il a précisé sur les ondes de Radio Nacional, que le gouvernement de son pays compte indemniser les armateurs espagnols astreints au chômage technique depuis la cessation de leurs activités le 15 juillet dernier, dans les pêcheries marocaines.

Le nouvel accord de pêche n’a pu être finalisé qu’au bout de quatre rounds de négociations tenus à Rabat et à Bruxelles, en raison de la volonté de l’Union Européenne d’adapter en même temps, ses accords d’association et agricole avec le Maroc, en y incluant le Sahara Occidental et en élargissant les tarifs préférentiels aux produits issus de cette région conformément aux exigences de la Cour de justice européenne (CJUE) dans son arrêt du 27 février 2018.

A travers ces décisions, Bruxelles aura mis un terme aux gesticulations du Polisario et des autres adversaires du Maroc autour de son intégrité territoriale et de sa souveraineté historique sur le Sahara.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page