Dernières nouvelles
Maroc-Aviculture : Les prix de la volaille en légère hausse

Maroc-Aviculture : Les prix de la volaille en légère hausse

Les marchés au gros de vente de la volaille au Maroc affichent leur première hausse des prix du poulet de chair depuis le début de cette année.

Le prix du poulet de chair vif départ ferme, est grimpé à 10,50 voire 11 DH, contre les 9 DH des derniers mois, mais ces prix demeurent inférieurs au coût de revient de 12 DH le kilo que déboursent en moyenne les éleveurs.

Ce prix est également en baisse de 8,8% par rapport au prix moyen de 2018, selon les chiffres publiés par la Fédération Interprofessionnelle marocaine du Secteur Avicole (FISA).

Il s’agit donc d’une légère hausse qui s’explique, selon les professionnels par une surproduction qui résulte entre autres, de la manie des éleveurs de maintenir leurs volatiles au-delà du temps habituel de 45 jours en attendant que les prix grimpent. Ce qui n’est pas toujours évident, car le poids du poulet qui passe entre-temps de 2 à 3 Kg devient difficile à vendre.

Cette surproduction est donc l’un des facteurs qui tirent à la baisse les prix des produits avicoles, sachant que la consommation viande blanche au Maroc avoisine une moyenne annuelle de 20 kg par habitant, contre environ 30 KG dans les pays industrialisés et 12 kg en Afrique.

Ce phénomène a finalement incité les aviculteurs marocains spécialisés dans les filières des poussins d’un jour et des œufs à couver, à exporter le surplus de leur production vers des pays africains qui n’ont pas leur autosuffisance.

Toujours est-il que, malgré cette relative embellie, les professionnels n’excluent pas une nouvelles chute des prix de la volaille en cas de mauvaise campagne agricole qui générera à son tour, une hausse des cours des matières premières utilisées par les éleveurs de volaille.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page