Dernières nouvelles
Akhannouch inaugure à Kénitra le 3ème Festival des Fruits Rouges

Akhannouch inaugure à Kénitra le 3ème Festival des Fruits Rouges

La 3ème édition du festival national des fruits rouges a été inaugurée ce mercredi et se poursuivra jusqu’au 31 mars à Kénitra, sous le thème “Filière des Fruits Rouges, levier de promotion de l’emploi et du développement rural».

La cérémonie inaugurale a a été présidée par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch qui était accompagné notamment du ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable et président de la Commune urbaine de Kénitra, Aziz Rabbah.

Ce festival annuel est organisé en alternance entre Larache et Kénitra par l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Gharb, la Fédération Interprofessionnelle Marocaine des Fruits Rouges «Interpro Berries-Maroc».

Il vise entre autres, la création d’un espace de promotion et d’investissements pour la filière, le développement de la communication et des partenariats entre les différents producteurs, fournisseurs, exportateurs marocains et étrangers, ainsi que la découverte des nouvelles techniques mises au point pour l’amélioration de la productivité et de la qualité des fruits rouges.

La filière des fruits rouges constitue un fleuron de la zone Nord du Maroc dont les périmètres du Loukkos et du Gharb concentrent 88% de la production nationale.

Kénitra fait partie du plus grand bassin de production des fruits rouges qui occupent dans la région de Rabat-Salé-Kénitra une superficie de 4.329 ha dont 2.633 ha de fraisier, 1036 ha de myrtille, 620 ha de framboisier et 40 ha de baies de goji.

La production totale des fruits rouges dans cette province est de 127.350 tonnes par an, soit 65 % de la production nationale.

La superficie nationale des fruits rouges e constante croissance est passée d’environ 3.035 ha en 2009-2010 à 8.400 ha en 2018-2019, soit une augmentation de 176% et la production est passée en cette même période de 107.000 T à 197.000 T, soit une hausse de 84%.

Ainsi, grâce aux bons résultats de la production et la demande croissante des marchés européens pour la fraise du Maroc, la superficie de cette culture est estimée en 2018/2019, à environ 3.500 Ha, dont 79 % sont localisées au niveau de la région du Loukkos (Tanger- Tétouan- Al Hoceïma).

La région abrité 593 exploitations agricoles de fraisier d’une superficie oscillant entre 0,2 et 70 ha et une production globale estimée en 2018-2019, à 140.000 T, dont presque la moitié est exportée à l’état frais ou surgelé.

Durant la campagne 2018-2019, la superficie globale dédiée à la framboise a atteint 2.400 Ha et une production d’environ 21.890 T destinée essentiellement à l’exportation. Les exploitations des myrtilles occupent 2.300 Ha et produisent près de 19.655 T par an.

Au niveau des trois principales zones de production en l’occurrence, le Gharb, le Loukkos et le Souss-Massa, les exportations des fruits rouges ayant connu une expansion importante, sont passées de 66.332 T en 2010-2011 à 115.442T en 2017-2018. Le volume exporté des fruits rouges représente en moyenne 60 à 70% de la production totale des fraises, 90 à 95% des framboises et plus de 95 % des myrtilles.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page