Dernières nouvelles
Le Maroc obtient du Japon 26 M$ d’aide publique au développement en 49 ans

Le Maroc obtient du Japon 26 M$ d’aide publique au développement en 49 ans

Les prêts japonais d’Aide publique au développement (APD) octroyés au Maroc ont totalisé 26 milliards de DH durant les quatre dernières décennies au profit particulièrement des secteurs de l’agriculture, de la pêche, de l’éducation et des infrastructures, a révélé jeudi soir devant la presse à Rabat, un responsable de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Lors de cette rencontre centrée sur les projets initiés et les perspectives d’avenir surtout en Afrique par voie de la coopération triangulaire, le représentant résident de la JICA au Maroc, Asahiko Karashima a notamment déclaré que « notre travail ne se limite pas à accompagner le développement socio-économique, mais nous œuvrons aussi à soutenir les investisseurs nippons et le secteur privé marocain ».
La pêche a largement profit
é du programme des APD japonais qui ont permis la création d‘un centre de recherche en technologie de conchyliculture et l’introduction au Maroc d’un système avancé de réfrigération visant à améliorer la valeur ajoutée du secteur halieutique.
La JICA a également contribué à la construction d’un navire de recherche halieutique et océanographique et de surveillance du milieu marin ayant fait l’objet d’un accord de prêt signé en 2017.
Dans l
e secteur agricole, l’agence nipponne a apporté particulièrement son appui au Plan Maroc Vert (PMV) en renforçant la chaîne de valeur, en introduisant la technologie et en veillant à la consolidation des capacités des petits agriculteurs en matière d’irrigation.
En matière de recyclage des déchets de trituration des olives la JICA a introduit au Maroc, une machine sécheuse qui « peut extraire non seulement de l’huile de seconde pression à valeur ajoutée élevée, mais aussi produire à partir du tourteau du combustible, de l’alimentation pour le bétail et du fertilisant de haute qualité », a expliqué Karashima.
Le secteur de l’éducation a également bénéficie de la coopération japonaise
entre autres dans la mise en œuvre des programmes de réduction et d’atténuation des disparités sociales et régionales au Maroc, principalement entre les écoles en termes d’inscription et de réussite scolaire.
La coopération japonaise
a ciblé par ailleurs les projets de développement du système d’assainissement et d’approvisionnement en eau potable qui ont bénéficié en 20 ans, de prêts APD d’un montant global de 850 millions de dollars.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page