Dernières nouvelles
Le 99ème Festival des cerises débute en grande pompe à Sefrou

Le 99ème Festival des cerises débute en grande pompe à Sefrou

Le 99ème festival des cerises de Sefrou, un événement classé patrimoine immatériel de l’humanité, a débuté dans jeudi 13 juin par la traditionnelle cérémonie de retraite aux flambeaux et devrait se poursuivre jusqu’à dimanche 16 juin.

La cérémonie a été précédée par l’inauguration d’une foire dédiée aux coopératives locales spécialisées dans la filière des cerises.

La journée inaugurale a été également marquée par l’exposition des cerises, produit phare de la ville de Sefrou, ainsi qu’une exposition des produits de l’artisanat locale notamment deux de la maroquinerie, du cuivre travaillé, du textile, de la poterie et des vêtements traditionnels.
Organisé par la Fondation «Karaze» en partenariat avec la commune urbaine de Sefrou, le festival des cerises, devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les visiteurs de la région et du Royaume, vise à renforcer l’animation culturelle de la ville et à préserver le patrimoine immatériel local.
Considéré comme le doyen des festivals du Maroc, ce rendez-vous culturel prévoit une panoplie d’activités, des soirées artistiques et folkloriques, des spectacles de fantasia, des expositions d’arts plastiques et des compétitions sportives, outre les conférences et les tables rondes animées par de nombreux chercheurs et universitaires.
A l’instar des précédentes éditions, le moment phare du festival des cerises sera la cérémonie du couronnement de +Miss Cerisette 2019+, marquée par des parades inédites, des spectacles folkloriques et de concerts musicaux en plein air.
Pour les agriculteurs de la région, cette fête des cerises leur offre l’opportunité d’exposer et de vendre les diverses variétés des cerises qui font la réputation de la province de Sefrou.

A noter que le festival des cerises de Sefrou qui a été classé en 2012 patrimoine immatériel de l’humanité, le cinquième patrimoine culturel marocain inscrit sur la liste représentative de l’Unesco, après l’espace culturel de la place Jemaa el-Fna de Marrakech, le Moussem de Tan-Tan, la diète méditerranéenne et «la fauconnerie, un patrimoine humain vivant».

A propos de Chakib el habti

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page