Dernières nouvelles

Le Maroc baisse de 135 à 35% le droit de douane à l’importation du blé tendre

Le Maroc procédera à partir du 1er octobre prochain, à la baisse des droits de douane à l’importation du blé tendre et de ses dérivés de 135 à 35%, dans l’objectif d’assurer l’approvisionnement du marché national et de ramener le coût d’importation à un niveau raisonnable.

Le Conseil de gouvernement a adopté ce jeudi 19 septembre, un projet de décret N° 2.19.810 modifiant le droit à l’importation applicable au blé tendre et ses dérivés, a annoncé le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Les cours du blé tendre sur les marchés internationaux oscillent actuellement entre 205 et 210 dollars la tonne à la sortie du port, alors qu’avec le droit de douane de 135%, le coût d’importation était de 355 à 360 dirhams le quintal à la sortie du port.

Mais avec la baisse des droits de douane à 35%, le coût du blé tendre importé avoisinera les 260 DH/quintal seulement, a précisé El Khalfi dans un communiqué lu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

La révision à la baisse, a-t-il expliqué, prend en considération l’évolution du blé tendre sur les marchés internationaux et le stock national disponible jusqu’à fin septembre 2019, qui estimé à 10,5 millions de quintaux, ce qui correspond à environ 2,7 mois de besoins des minoteries industrielles.

Pour permettre la commercialisation dans de meilleures conditions, des céréales produites localement, rappelle-t-on, le gouvernement avait relevé comme chaque année, à partir du mois de juin dernier, les droits de douane à 135% et fixé le prix de référence du blé tendre à 280 dh/quintal rendu moulin.

Le gouvernement avait aussi accordé une subvention forfaitaire de 5,00 dh/ql, aux opérateurs pour les quantités de blé tendre local, acquises durant la période allant du 1er juin au 31 août 2019.

Par ailleurs une prime de magasinage de 2,00 dh/ql par quinzaine, a été octroyée aux organismes stockeurs pour la période allant du début juin jusqu’à fin décembre 2019.

Le Maroc a produit durant la campagne 2018-2019, environ 52 millions de quintaux de céréales.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page