L’agriculture bio au menu de la 1ère conférence UE-Nord africaine à Marrakech

L’agriculture biologique au Maroc et en Afrique avec ses défis, ses perspectives et ses enjeux économiques a été l’une des principales thématiques inscrite au menu des débats de la première Conférence UE-Nord Africaine sur l’agriculture biologique «EU/North-African Conference on Organic Agriculture », qui se tient les 11 et 12 novembre à Marrakech. 

Après le succès enregistré au Salon international de l’agriculture au Maroc, qui s’est tenu du 16 au 21 avril à Meknès, le Maroc s’était engagé à booster davantage la filière de l’agriculture biologique.

Grâce à sa position stratégique à cheval entre les marchés européen et africain, ses atouts agro-écologiques et ses milliers d’hectares de terres, le Maroc, fort de ce potentiel et de ces atouts, est bien déterminé à dynamiser l’agriculture bio dans le cadre du Plan Maroc Vert.

La rencontre de Marrakech s’articule principalement autour des solutions et pratiques culturales et d’élevage, soucieuses du respect et de l’optimisation des équilibres naturels et environnementaux.

Elle rassemble de nombreux professionnels et experts dans le domaine de l’agriculture biologique dans l’optique d’identifier les moyens de réduire l’écart actuel entre l’Afrique et l’Europe dans ce secteur.

La rencontre est organisée par l’Institut National marocain de la Recherche Agronomique (INRA) avec le concours de la Société Internationale de Recherche pour l’Agriculture Biologique (International Society of Organic Farming Research/ISOFAR), et en collaboration entre autres, avec le ministère marocain de l’Agriculture, la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de la Filière Bio (FIMABIO), et l’«African Organic Network» (AfrONet), ainsi que d’autres partenaires.

Participent à cette conférence de nombreux acteurs et experts marocains, européens et africains pionniers dans ce domaine à l’échelle mondiale, l’objectif étant d’identifier les moyens de réduire l’écart actuel entre l’Afrique et l’Europe dans ce domaine.

Il s’agit aussi de promouvoir la coopération entre les acteurs de l’agriculture biologique notamment en Afrique et en Europe afin de renforcer les capacités et de mobiliser les compétences scientifiques pour fournir des solutions durables.

Au menu des discussions figurent également les questions ayant trait aux intrants biologiques, à l’innovation, au financement de la recherche biologique et la rencontre sera sanctionnée par des recommandations à l’adresse des organismes de certification et de réglementation compétents.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Kénitra abrite sa première foire régionale des produits de terroir

La Foire régionale des produits du terroir de Rabat-Salé-Kénitra se tiendra pour la première fois, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *