Les exportations d’agrumes marocaines en chute libre

Les exportations d’agrumes marocaines ont enregistré une baisse inédite de 75% durant la campagne 2018-2019, a annoncé dans un communiqué, le Comité technique de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (ASPAM).

En dépit d’une production en nette hausse, les exportations d’agrumes marocaines ont affiché une chute inédite ayant occasionné d’énormes pertes à l’export, estimées à deux milliards de dirhams (188 million d’euros), ajoute l’ASPAM, précisant qu’il ne reste à présent que 8.000 tonnes à exporter sur les 42.000 tonnes prévues, dont près de 50% sont absorbés par le marché russe.

La forte baisse des exportations est provoquée par toute une série d’événements, dont les fortes chaleurs du mois d’août 2019, explique le Comité technique de l’ASPAM.

Selon les premières prévisions, la production au titre de la campagne 2019-2020 devrait enregistrer un plongeon de 40% à 1,56 million de tonnes contre 2,6 millions lors de la saison précédente. Et le plongeon concerne les petits fruits qui prédominent à l’export.

Les pertes du secteur agrumicole durant la campagne 2018-2019, sont consécutives à la baisse des exportations, aux conditions météorologiques, à la destruction d’une partie de la surproduction ou l’abandon des fruits sur les arbres.

Les professionnels se plaignent en effet d’une surproduction d’agrumes et d’un retard de maturité d’un mois environ ce qui a entraîné également un effondrement des prix sur le marché national et à l’export.

La baisse de production pour la campagne 2019-2020, est estimée à 50% voir 80% dans certains types de petits fruits destinés à l’export. D’autant plus que le marché marocain est de plus en plus compétitif et concurrentiel avec notamment ceux des pays comme l’Espagne, la Turquie et l’Egypte qui enregistrent cette année une meilleure production.

La Tunisie, un des concurrents méditerranéens du Maroc dans ce domaine, affiche selon son ministre de l’Agriculture, une baisse de 17% de sa production d’agrumes pour la campagne 2019-2020.

Ainsi, la production tunisienne devrait avoisiner les 366.000 tonnes contre 440.000 tonnes durant la campagne précédente. Cette baisse s’explique aussi entre autres, par la montée des températures durant la période de croissance des fruits.

 

 

About Jean Bakari

Check Also

Maroc : Ouverture de deux nouveau marchés de fruits et légumes à Béni Mellal et à Tanger

Un marché de gros des fruits et légumes a ouvert ses portes officiellement ce samedi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *