Ghafsai : coup d’envoi du 3ème festival des olives _SL

Maroc-Agriculture : Ouverture du 4ème festival des olives de Ghafsai

Le festival des olives de Ghafsai, une ville de la province de Taounate, a ouvert ce jeudi, ses portes au grand public, pour une quatrième édition qui se tient cette année, sous le signe «la filière oléicole et les défis de la création des PME dans la province de Taounate».

Organisée du 13 au 15 février par l’association du développement de l’olivier à Ghafsai, en partenariat avec la province de Taounate, le conseil régional Fès-Meknès et la chambre régionale d’agriculture, cette manifestation offre l’opportunité aux producteurs et aux professionnels de la filière oléicole, de découvrir les dernières techniques de production et de valorisation des olives et de l’huile d’olive et de s’informer sur les avantages qu’offre le Plan Maroc Vert (PVM).

Au programme de ce festival, figurent également des rencontres-débat autour des meilleurs moyens de valorisation et de promotion de la qualité et de la productivité de l’olivier, qui occupe une place centrale dans l’économie de la province de Taounate.

Outre une foire où seront exposés les produits locaux et du terroir, les organisateurs prévoient aussi des sessions de formation au profit des cultivateurs de l’olivier, des conférences thématiques, des soirées artistiques et une course sur route.

L’olivier constitue l’une des principales espèces des arbres fruitiers  cultivés dans la province de Taounate, qui compte plus de 147.000 hectares et génère une production annuelle moyenne de plus de 200.000 tonnes d’olives. La province compte aussi pas moins de 82 unités de trituration d’olives traditionnelles, semi-modernes et modernes.

De l’avis des responsables de la province de Taounate, ce festival vise à booster la filière oléicole et à débattre des obstacles qui entravent son développement, dont notamment les terrains au relief accidenté, l’érosion des sols, la dispersion des propriétés et la faible adhésion de la population à certains programmes agricoles, outre la participation limitée des opérateurs locaux dans les projets d’investissement.

Toutefois l’olivier constitue le revenu principal pour de nombreux agriculteurs, particulièrement ceux des régions montagneuses, et contribue de manière significative à freiner l’exode rural dans la région et à créer de l’emploi.

 

About Houda samlali

Check Also

Vers la certification de l’huile d’olive de Kelaâ des Sraghna et Rhamna

Le département marocain de l’Agriculture a sollicité l’expertise du cabinet Phyto Consulting pour développer un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *