Le groupe OCP donne un coup de pousse à la culture du quinoa au Maroc

Le Groupe OCP Site Gantour a contribué, à travers son programme Act4Community, au développement et à la commercialisation du quinoa, en tant que culture alternative dans les provinces de Rehamna et Youssoufia, indique un communiqué de l’OCP.

Le groupe OCP a ainsi, apporté son soutien aux coopératives dans la commercialisation de plus de 1.200 kilogrammes de quinoa, après leur traitement grâce à des mécanismes conçus par le groupe de travail relevant du programme Act4Community.

Outre ses caractéristiques nutritives importantes et sa valeur biologique, la culture du quinoa s’avère bien adaptée aux conditions climatiques de cette région semi-aride qui souffre souvent d’un déficit hydrique.

Le programme Act4Community contribue déjà à la mise à niveau du travail des coopératives surtout féminines qui cultivent le quinoa et à la promotion de la commercialisation des produits de terroir de Youssoufia et Rehamna.

Le Groupe OCP met en avant le rôle de son programme dans le développement de nouvelles filières agricoles dont le quinoa, des cultures adaptées à la nature et aux ressources du territoire de Gantour, capables de résister aux changements climatiques et génératrices de la richesse et de l’emploi en milieu rural.

Selon les responsables du projet de culture du quinoa, Kamal Kasmi et Abdeladim Mostafid, le quinoa cultivé par les coopératives locales, se caractérise par sa haute qualité et sa grande capacité compétitive, mais offre aussi de prometteuses perspectives industrielles.

Ce produit, ajoutent-ils, demeure à la portée d’une large frange de la société, notamment les personnes souffrant de maladies chroniques et d’une faible immunité, ainsi que celles développant une allergie au gluten.

Le groupe de travail du programme Act4Community promeut également la recherche scientifique, l’expérimentation sur le terrain, la recherche de marchés, l’accès des organisations agricoles et des agriculteurs aux techniques et moyens de production du quinoa et de son traitement et l’élaboration de marques commerciales spécifiques à chaque coopérative.

Bien que la culture du quinoa soit nouvelle dans la région et se trouve encore à un stade expérimental, les promoteurs du projet s’attendent cette année, à une amélioration de la production et par ricochet, des revenus des cultivateurs et des coopératives dédiés à la culture du quinoa.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *