Dakhla-oued Eddahab aura bientôt une unité de découpe et de valorisation de la viande cameline

Le Conseil régional Dakhla-Oued Eddahab vient de lancer un appel d’offre pour les travaux de construction d’une unité de découpe et de valorisation de la viande cameline dans la commune rurale d’Elargoub, pour une enveloppe estimée à environ 6,3 millions de Dirhams.

L’ouverture des plis de l’appel d’offre est prévue le 23 juin, après l’approbation de ce projet par le conseil régional lors de sa session ordinaire tenue le mois de mars dernier.

Initié par la Direction régionale de l’agriculture en partenariat avec la Chambre agricole de la région Dakhla-Oued Eddahab, le projet de construction et d’équipement de la future unité de découpage et de calorisation de la viande cameline, nécessitera un investissement global de 7,4 millions de Dirhams.

Ce projet devrait contribuer à la structuration de la filière cameline et à l’amélioration des revenus des éleveurs de la région Dakhla-Oued-Eddahab-Lagouira qui produit en moyenne annuelle, quelque 5.000 tonnes de lait camelin, 1.500 de viande et 2,5 tonne de laine.

Au total, les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab comptent environ 196.500 têtes de dromadaires, soit 92% du cheptel camelin national.

Pour elle seule, la région Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra compte actuellement 45% de cet effectif, soit 85.000 têtes, contre 3.000 seulement en 1976, selon des statistiques de la direction régionale de l’agriculture à Laâyoune.

Dans la région de Dakhla-Oued Eddahab-Lagouira, l’élevage camelin et les activités annexes, génèrent quelque 2.000 emplois et le cheptel camelin est estimé à plus de 25.000 têtes.

L’élevage camelin constitue l’une des plus importantes activités économique de la région après la pêche maritime, le tourisme et les cultures maraîchères sous serre.

La course des dromadaires constitue également une source de revenus pour les éleveurs locaux qui y trouvent un plaisir et surtout ça peut rapporter gros.

Depuis que les Emirats arabes unis ont financé la construction d’un camélodrome moderne à Tan-Tan, à 900 km au nord de Dakhla,  les dromadaires coureurs ont pris de la valeur et se négocient jusqu’à 120.000 dirhams la tête, soit six fois le prix du marché.

About Houda samlali

Check Also

Maroc-Agriculture : Les agriculteurs de la région du Gharb ont perçu 211,8 MDH de subventions en 2019

Les agriculteurs de la région du Gharb ont perçu 211,8 millions de dirhams (MDH) de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *