Les 7.000 saisonnières marocaines bloquées en Espagne en attendant le test du Covid-19

Les autorités marocaines refuse de rapatrier d’Espagne, les quelques 7.000 saisonnières marocaines tant qu’elles n’auront pas subi le test du covid-19 pour éviter le risque de propagation du coronavirus qui était largement répandu dans le Royaume ibérique.

Le conseil du gouvernement andalou a en effet annoncé son intention de faire subir aux saisonnières marocaines des tests de dépistage de masse du covid-19, pour accélérer leur retour dans leur pays d’origine.

Selon le vice-président du conseil d’administration et conseiller au tourisme, Juan Marín, le gouvernement andalou avait fait part au gouvernement marocain de sa volonté de dépister les 7.000 saisonnières marocaines ayant travaillé dans les plantations de fraises dans la province de Huelva.

Le conseiller du tourisme de la Région l’Andalousie, Juan Marín a assuré ce samedi, que toutes les dispositions nécessaires ont été prises en ce sens, par le gouvernement andalou, en coordination avec le ministre espagnol de l’Agriculture, Luis Planas et l’ambassade du Maroc à Madrid.

Mercredi dernier, l’agence de presse espagnole «EFE» a précisé, citant des sources impliquées dans l’emploi des travailleurs saisonniers, que les  saisonnières marocaines allaient perdre leur emploi après la fin en ce début du mois de juin, de la campagne de récolte des fraises et des fruits rouges dans la région de Huelva au sud-est de l’Espagne.

Etant donné que les frontières du Maroc sont fermées depuis l’instauration de l’état d’urgence en raison de la pandémie du coronavirus, le retour dans le Royaume des 7.000 ouvrières par la voie aérienne ou maritime, nécessite une procédure spéciale.

Sur 16.500 ouvrières marocaines qui devaient faire le déplacement cette année en Espagne, seul un groupe de 7.086 saisonnières a pu rejoindre Huelva à cause de la pandémie du Covid-19, d’après le directeur de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec), Abdelmoumen Madani.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *