straberry picker workers

Régularisation massive en Italie des travailleurs étrangers dont près de 9.000 Marocains

La crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus a profité aux travailleurs domestiques et agricoles étrangers en situation irrégulière en Italie, dont les autorités pour combler le manque de main d’œuvre dans ces secteurs, ont répondu favorablement à des dizaines de milliers de demandes de régularisation.

Parmi les travailleurs domestiques régularisés figurent 8.917 marocains, dont 2.627 travailleurs dans l’agriculture et la pêche, devancés par 10.526 demandeurs de l’Ukraine et 10.148 du Bangladesh, selon les données publiées par le ministère italien de l’intérieur.

Depuis le début de la pandémie, l’Italie a été confrontée à l’instar de la France et de l’Espagne, à une sérieuse pénurie de main d’œuvre entre autres, dans les secteurs de l’agriculture et des services.

Un phénomène qui risque de s’accentuer durant les années à venir, puisque ce pays comptait déjà au 1er janvier 2018, une proportion de 168,7 personnes âgées pour 100 jeunes, selon l’Istat, un rapport qui la place juste derrière le Japon en matière de vieillissement de la population. Dans 20 ans, l’Italie comptera, d’après les prévisions de cet institut, un rapport de 265 de personnes âgés contre 100 jeunes.

C’est dans ce contexte que le gouvernement italien a lancé une opération de régularisation des travailleurs étrangers établis dans le pays.

Selon le ministère de l’Intérieur 112.328 demandes de régularisation ont été déposées depuis le début de cette année, soit un peu plus de 50% des 200.000 travailleurs éligibles.

Pour répondre au nombre croissant des demandes de main d’œuvre étrangère, le gouvernement italien a prorogé les derniers délais de dépôt des demandes de régularisation jusqu’au 15 août 2020.

Dans le secteur agricole, l’Italie souffre d’un « manque de 270.000 à  350.000 travailleurs saisonniers », avait déclaré en avril dernier, la ministre italienne de l’Agriculture, Teresa Bellanova.

Le gouvernement, a-t-elle ajouté, prévoit la régularisation de quelque 600.000 migrants présents sur le territoire italien, invoquant « une question économique mais aussi sociale et humanitaire ». Une mesure que l’extrême-droite farouchement opposée à la migration, n’a pas hésité à dénoncer parlant « d’une armée de clandestins ».

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Pesticides : L’ONSSA retire cinq matières actives du marché national des produits phytosanitaires

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a décidé de retirer du marché …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *