Les Ghanéens et Ivoiriens coordonnent leurs positions sur le marché mondial du cacao

Les gouvernements ivoirien et ghanéen ont lancé un organisme dénommé « Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana» (ICCIG), dans l’optique d’harmoniser leurs actions dans la filière cacao et de faire prévaloir leurs intérêts sur le marché mondial.

Les deux pays, premiers producteurs mondiaux du cacao, ont annoncé récemment la création de cette plateforme devant  leur permettre de « promouvoir, de favoriser et de défendre leurs intérêts collectifs sur le marché international et dans les forums internationaux», dans le cadre de leur accord de partenariat scellé en 2017 pour peser sur le marché mondial qu’ils approvisionnent à hauteur de 60 %.

Il s’agit pour les deux pays d’annoncer simultanément le prix de vente au producteur, le 1er octobre de chaque année, pour réduire les risques de contrebande à travers les frontières et la promotion de la consommation interne des fèves de cacao dans chacun des deux pays ouest-africains.

Les autorités des deux pays sont appelées à faire front commun dans la lutte contre le travail infantile et forcé dans la filière et de booster les échanges entre le Centre national ivoirien de recherche agronomique (CNRA) et l’Institut ghanéen de recherche sur le cacao (CRIG).

Pour rappel, à l’occasion de la campagne 2020/2021 de collecte de fèves de cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana prévoient une prime spéciale de 400 dollars pour chaque tonne de cacao vendue (différentiel de revenu décent-DRD).

About Jean Bakari

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *