ANP : Le Maroc a importé 5,9 millions de tonnes de céréales à fin juillet

Les importations marocaines de céréales ont atteint 5,9 millions de tonnes (MT) durant les sept premiers mois de 2020, soit une hausse de 49,8% par rapport à la même période de l’année précédente, a annoncé ce mardi 25 août, dans une note de synthèse, l’Agence nationale des ports (ANP).

Au plan de la répartition géographique de ces importations, l’ANP précise que  3,4 MT (+36,8%) ont transité par le port de Casablanca, soit 56,5% du volume des céréales importées, suivi des ports de Jorf Lasfar avec une hausse de 55%, de Nador (+241,7%), d’Agadir (+60,7%) et de Safi (+75,5%).

A rappeler que la production des trois céréales principales dans le Royaume était estimée à fin avril dernier, à 30 millions de quintaux au titre de la campagne agricole 2019-2020, en recul de 42% par rapport à 2018-2019, selon les chiffres du département de l’Agriculture.

Par espèce, il s’agit d’une production prévisionnelle de 16,5 millions Qx de blé tendre, 7,5 millions QX blé dur et 5,8 millions Qx d’orge.

Malgré cette baisse prévisionnelle, le département d’Aziz Akhannouch précise que l’approvisionnement du marché en céréales est assuré grâce à un stock national couvrant plus de 4,5 mois, un stock renouvelé en permanence à travers notamment les importations.

Le Royaume devrait profiter de la production record de céréales dans le monde qui devrait atteindre selon la FAO, 2.790 millions de tonnes cette année, dépassant de 3% le niveau record enregistré en 2019.

D’après le Ministère, le PIB agricole affichera une « bonne résilience » avec une rétractation de 5 %, à 105 milliards de dirhams, assurant que la production des autres filières (maraîchage, arboriculture, lait et viandes) serait normale, voire supérieure à la normale.

Sur les 4,3 millions hectares semés en céréales durant la campagne 2019-2020, 2 millions d’Ha de terre Bour ont été complètement perdus à cause de la sécheresse, et reconvertie en fourrage pour les animaux dans certaines zones, ajoute la même source.

Ladite campagne a été marquée par une faible pluviométrie limitée à une moyenne de 205 mm au 22 avril 2020, en baisse de 34% par rapport à la moyenne des 30 dernières années (323,7 mm) et de 25% par rapport à la campagne précédente (282,1 mm), relève le ministère.

About Chakib el habti

Check Also

Maroc-Pêche : Les exportations des produits de la mer en hausse de 7% à fin septembre 2020

Les exportations marocaines des produits de la mer ont progressé durant les neuf premiers mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *