Les professionnels marocains invités au salon espagnol Navalia 2012, à Vigo

Les professionnels marocains de la pêche et de l’industrie navale sont invités à la 4ème édition du Salon international de l’industrie navale (Navalia 2012) prévue du 22 au 24 mai, dans la ville de Vigo (Nord-ouest de l’Espagne).
L’édition 2012 de Navalia, indiquent les organisateurs du Salon, est une nouvelle opportunité pour les professionnels des deux pays de sceller des accords de coopération et d’investissements dans les secteurs de l’industrie navale et de la pêche. Couvrant une superficie de 30.000 M2, le Salon Navalia, est devenue l’un des cinq principaux rendez-vous du secteur à l’échelon mondial. La manifestation verra la participation de 500 exposants de 90 pays et devrait accueillir quelque 30.000 visiteurs professionnels. En marge des expositions, sont également prévus des journées techniques, des conférences, des colloques et des symposiums, dont les débats se focaliseront autour des thèmes touchant à l’économie d’énergie, la prévention des risques, les nouvelles technologies et les produits respectant l’environnement.
Pour faire la promotion de la 4e édition de Navalia 2012, une délégation d’entrepreneurs espagnols de la région de Galice a effectué, cette semaine, une mission commerciale d’une semaine au Maroc. Les membres de cette délégation se sont rendus à Agadir et à Casablanca, où ils ont eu une série de réunions avec des acteurs économiques marocains du secteur naval et de la pêche.
Après ces intenses réunions, Javier Arnau, directeur de Navalia 2012, a confirmé la présence à Vigo, des représentants de l’un des grands chantiers de réparation navale au Maroc, le CNAF (Chantier Naval Agadir Founty) ainsi que celle du président de la Chambre des pêches Maritimes de l’Atlantique-Centre, Abderrahmane Sarroud.
L’Espagne est actuellement, le principal fournisseur d’équipements et de systèmes de navigation pour les bateaux de pêche ayant pour port d’attache celui d’Agadir. Les Espagnols souhaitent pouvoir conclure des contrats avec les opérateurs marocains pour la construction de nouveaux chalutiers de la pêche côtière et en haute mer, sachant que le gouvernement marocain s’est engagé à financer près de 30 % du coût de ces bateaux dans le cadre du renouvellement de la flotte nationale de la pêche, dont plusieurs bâtiments sont âgés de plus de 40 ans.
Le Royaume chérifien offre donc, d’importantes opportunités d’investissement dans le domaine de l’industrie navale, grâce notamment à son ambitieux programme de modernisation et de restructuration de sa flotte de pêche et des infrastructures portuaires (ports et villages des pêcheurs). Les organisateurs de Navalia 2012 ont saisi l’importance et toute la dimension des opportunités qu’offrent ces grands chantiers ouverts partout au Maroc, tant sur la côte méditerranéenne (port Tanger-Med et Tanger ville) et ceux au long de la côté atlantique (Casablanca, Agadir, Tan-tan, Dakhla etc.). De tels projets intéressent à plus d’un titre les investisseurs espagnols, dont le pays qui traverse une crise économique aigue, est de moins en moins attrayant pour les détenteurs de capitaux.

[youtube RvV_0ajHPzE]

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *