L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation de pesticides non autorisés en Europe vers 85 pays, dont le Maroc, assurant que les autorisations d’importation marocaines en pesticides à usage agricole font l’objet d’un réexamen régulier.

L’ONSSA explique dans un communiqué, que les importations marocaines en pesticides sont principalement à base du 1,3 Dichloropropène (1,3 D), Paraquat et Cyanamide d’hydrogène, et que le 1,3-D représente à lui seul 87% de ces importations.

Il s’agit d’un pesticide à action nématicide, utilisé pour la désinfection du sol contre les nématodes bien avant la mise en culture. « Ce pesticide est actuellement homologué et utilisé dans plusieurs pays à travers le monde, notamment les USA, le Japon, l’Australie », assure l’ONSSA, ajoutant que dans les pays de l’UE, son utilisation est « toujours autorisée via l’octroi d’autorisations exceptionnelles, notamment dans les pays producteurs de cultures maraîchères et de fruits rouges».

En outre, l’ONSSA souligne que le 1,3-D est actuellement en cours de réexamen en Europe en vue de son éventuelle réapprobation sur la base des nouvelles données scientifiques.

L’Office dit par ailleurs, avoir déjà «programmé le réexamen en 2021 du Paraquat, du 1,3-Dichloropropène, du Cyanamide d’hydrogène et du Triasulfuron » et qu’il procède régulièrement au réexamen de matières actives et retiré entre 2018 et 2020, quinze matières actives du marché national des pesticides.

Le réexamen des pesticides, conclut le communiqué, intervient chaque fois qu’il est nécessaire, en tenant compte des données scientifiques, du statut des pesticides à l’échelle internationale et des données de la phytopharmacovigilance au niveau national.

La mise au point de l’ONSSA intervient suite à des informations véhiculées dernièrement par des médias marocains, disant que le Maroc aurait été en 2018, l’un des «dix principaux importateurs de pesticides» produits mais interdits d’usage en Union Européenne, selon une enquête de Public Eye et Greenpeace Unearthed. Le Royaume aurait importé des quantités de produits à fortes concentrations en dichloropropène auprès de sociétés espagnoles, belges et italiennes, alors que l’Union européenne les interdit en raison de leur toxicité avérée.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Monde-Céréales : Le Maroc 9ème importateur mondial de blé en 2020-2021

Le Maroc devrait importer près de 5,5 millions de tonnes de blé durant la campagne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *