Al Hoceima-Aquaculture : Lancement de fermes mytilicoles à Cala Iris pour un coût de 4 MDH

La Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée a annoncé le lancement  de plusieurs projets de mytiliculture au profit de jeunes entrepreneurs à Cala Iris dans la province d’Al Hoceima, pour un coût global de 4 millions de dirhams.
Ces projets visent l’intégration des petits investisseurs et des pêcheurs traditionnels dans le secteur de l’aquaculture en Méditerranée, dans le cadre de la stratégie de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) et du plan « Halieutis » du département de la Pêche maritime.

Après le lancement en juin dernier d’un appel d’offres portant sur l’équipement  et l’installation de 16 projets de fermes mytilicoles de 250 M2 chacune (202 M2 utiles) au niveau du site de Cala Iris, il a été procédé en juillet, à l’ouverture des plis relatifs à cet appel d’offres au profit de jeunes entrepreneurs sélectionnés dans le cadre d’une demande de manifestation d’intérêt supervisée par l’ANDA, précise un communiqué de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée.

Il s’agit d’installations de culture de mollusques profitant des eaux fertiles de la côte nord du Royaume, pour intégrer les petits investisseurs et les pêcheurs traditionnels d’Al Hoceima dans les filières de l’aquaculture, tout en leur assurant la formation, l’aide technique et l’accompagnement nécessaires pour la réussite de cette expérience.
Pour la mise en place de ces projets, une convention de partenariat a été scellée entre le Département de la Pêche maritime, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, l’ANDA et la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée.

Cette convention permettra aussi de soutenir d’autres projets de pêcheurs traditionnels dans le secteur aquacole, dont deux coopératives ont été déjà sélectionnées dans le cadre d’une demande de manifestation d’intérêt organisée par l’ANDA.

La façade maritime de la Méditerranée offre des conditions idéales pour ce type de projets aquacoles avec une profondeur des eaux allant 20 à 50 mètres, un fond marin sableux-vaseux et des courants marins assez modérés.

Les fermes mytilicoles qui exigent une présence presque quotidienne des éleveurs sur le site, seront aussi équipées d’infrastructures portuaires ou d’embarcadères.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Les exportations agricoles rapportent au Maroc 39,5 milliards de dirhams en 2019-2020

Les exportations des produits agricoles durant la campagne 2019-2020 ont rapporté au Maroc une recette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *