Le Maroc s’attend à une hausse de 29% de sa production d’agrumes en 2020-2021

Le ministère marocain de l’Agriculture table dans ses prévisions, malgré le déficit hydrique, sur une hausse de 29% de récolte des agrumes qui pourrait atteindre 2,45 millions de tonnes durant la campagne agrumicole 2020-2021, contre 1,9 million de tonnes une année auparavant.

Le Département du ministre Aziz Akhannouch explique cette performance de la production par les résultats du contrat-programme signé entre l’Etat et les professionnels dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) qui a permis de renouveler de nombreuses plantations par l’introduction de variétés plus productives, l’utilisation d’intrants de qualité, le recours croissant à l’irrigation localisée et un accompagnement technique adéquat des agriculteurs dans la gestion de leurs exploitations.

Par ailleurs, les agriculteurs/exportateurs marocains craignent un scénario semblable à celui de la campagne 2018-2019, lorsque le Maroc a enregistré une production record de plus de 2,62 millions de tonnes d’agrumes ayant occasionné une perte sèche de 2 milliards de DH aux exploitants.

Ces deniers ont eu des difficultés à écouler leurs marchandises à des prix rentables sur le marché local et à l’export à cause de l’abondance de l’offre et de la rude concurrence de certains pays méditerranéens, notamment la Turquie, l’Egypte, l’Espagne ou la Tunisie.

Les professionnels imputent aussi ces contre-performances à la fluctuation de la production qui varie d’une saison à l’autre sous l’effet notamment des aléas climatiques (sécheresse, grêle, chergui…) et de l’offre et de la demande.

Les performances de la filière sont également tributaires de la date de la cueillette, du dispositif logistique national et de la fluctuation de la valeur du Dirham qui est souvent supérieure à d’autres monnaies étrangères, notamment égyptienne ou turque, explique la Fédération interprofessionnelle des agrumes (Maroc Citrus).

Mais, selon une note de la FAO, le marché est très porteur cette année dans la plupart des pays importateurs d’agrumes, sous l’effet de la hausse de la demande due au coronavirus (les consommateurs recherchant des produits à base de vitamine C).

Au Maroc, la superficie dédiée aux agrumes avoisine les 130.000 hectares et  la production moyenne annuelle s’élève à 2,4 millions de tonnes, dont 24% de Clémentines, 20% de Maroc Late et 19% de Navels. Le Royaume exporte chaque année une moyenne de 650.000 tonnes pour une recette estimée à 3 milliards de DH en devises fortes.

La filière compte environ 13.000 exploitants et assure une moyenne annuelle d’environ 32 millions de journées de travail, dont 22 millions au niveau des vergers, 7 millions dans le conditionnement et la transformation et 3 millions au niveau des autres activités indirectes.

 

About Houda samlali

Check Also

Elevage : Le Maroc produit 96% de ses besoins en lait et 98% en viandes rouges

Le secteur de l’élevage au Maroc réalise actuellement un chiffre d’affaires annuel de plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *