Grippe aviaire: La Russie suspend l’importation de produits de volaille de l’Algérie

Les services sanitaires russes ont décidé l’interdiction d’importer des produits de la volaille, d’oiseaux vivants et des œufs de l’Algérie suite à la découverte de foyers de la grippe aviaire dans ce pays maghrébin, rapportent les médias algériens dans leur édition du jeudi 4 mars.

« En ce qui concerne la détérioration de la situation épidémiologique en Algérie due à l’infection par le virus hautement contagieux de la grippe aviaire, depuis le 2 mars 2021, des restrictions temporaires ont été imposées à l’importation » de certains produits avicoles de l’Algérie, ont précisé les mêmes sources, citant le service Fédéral de Contrôle Vétérinaire et Phytosanitaire de la Russie. Il s’agit des volailles vivantes et des œufs, de la viande de volaille et de tous les types de produits dérivés ou transformés qui n’ont pas été soumis à un traitement thermique d’au moins 70 degrés, ajoutent les mêmes sources.

Le service fédéral russe a également interdit d’importer des produits finis à partir de volailles ou de produits d’alimentation pour oiseaux : compléments alimentaires et fourrage pour volailles, ainsi que du matériel utilisé pour l’abattage et la découpe des volailles.

Début février dernier, les autorités algériennes avaient signalé la découverte d’un foyer de grippe aviaire de type H5N8 « hautement pathogène » dans le nord-est du pays. Des  poules pondeuses de 29 semaines signalées dans un élevage de la ville d’Aïn Fakroun, relevant de la wilaya d’Oum El Bouaghi à 465 km à l’est d’Alger, présentaient des signes cliniques évocateurs de l’influenza aviaire, avait annoncé le 26 janvier, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), précisant que 50.000 oiseaux infectés sont morts par l’épizootie et 1.200 autres ont été abattus.

Cette information avait été confirmée deux semaines plus tard, par le ministre algérien de l’Agriculture, Abdelhamid Hamdani qui a précisé que 2000 volailles infectées ont été abattues et qu’une cellule de vigilance a été mise en place par les ministères de l’Agriculture et de la Santé pour empêcher la propagation du virus.

Mais depuis cette annonce, rien n’a filtré sur l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays, ce qui  soulève nombre d’interrogations chez les partenaires étrangers de l’Algérie dans ce domaine comme la Russie.

About Jean Bakari

Check Also

La Tunisie table cette année sur une récolte céréalière de 17 millions de quintaux

La Tunisie s’attend à récolte céréalière 17 millions de quintaux pour l’actuelle saison 2020-2021 contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *