Aquaculture : Lancement au Maroc d’un AMI pour des projets aquacoles sur 5.980 HA

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le développement de projets d’aquaculture marine sur 5.980 hectares (HA) identifiés par les plans aquacoles et qui sont encore libres.

L’ANDA compte ainsi mettre à la disposition des investisseurs 300 parcelles aquacoles «clés en main» pour développer des projets viables dans cinq régions du royaume, connues par leur potentiel aquacole confirmé et leurs conditions propices à l’investissement. Il s’agit de Dakhla-Oued Eddahab, Guelmim-Oued Noun, Souss-Massa, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’Oriental (Nador et Saïdia).

Plus de 1.700 km du littoral national ont fait l’objet, jusqu’à ce jour, d’étude et d’élaboration de plans aquacoles au niveau de ces cinq régions et d’après les estimations de l’Agence, le potentiel aquacole national s’élèverait à une superficie totale de 13.385 hectares favorables à l’aquaculture marine.

S’appuyant sur la stratégie Halieutis qui a été lancée en 2009 pour booster le secteur encore embryonnaire de l’aquaculture dans le Royaume, et pour mettre en œuvre son programme de planification aquacole territoriale, l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture a identifié et évalué les potentialités aquacoles des différentes régions du royaume, qu’elle ambitionne de transformer en de véritables pôles de développement et d’intégration socio-économiques.

Pour rappel, l’ANDA avait lancé le 12 avril 2018, ses deux premiers appels à Manifestation d’Intérêt pour la création de projets d’aquaculture dans la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Les débarquements de poisson et de produits de la mer au port de Sidi Ifni …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *