UE-Agriculture : La tomate espagnole perd des parts du marché européen

Les ventes de la tomate, un des produits phares du secteur agricole en Espagne, ont accusé en 2020, une forte baisse de 30 % sur le marché de l’Union européenne (UE), à cause d’une rude concurrence du Maroc et de la Turquie mais également de pays européens comme la Belgique et les Pays-Bas, rapporte le quotidien espagnol El País.

Bien que l’Espagne est considéré comme un des champions européens de la production et de l’exportation de tomates, les producteurs ibériques sont de plus en plus essoufflés par la concurrence et la pratique des bas prix, rendant leurs produits peu compétitifs compte tenu du coût de production nettement élevé.

D’après le quotidien généraliste El País, les exportateurs espagnols de la tomate font face à une offre massive des produits marocains et tout récemment à une surprenante augmentation de la production de tomate sous serre aux Pays-Bas et en Belgique, deux pays peu réputés pour leur production de fruits et légumes estivaux, mais ils bénéficient des “conditions plus favorables offertes par le réchauffement climatique”, souligne le journal.

Ces dernières années, relève le quotidien espagnol, les exploitants de nombreux pays d’Europe se sont équipés d’un matériel de dernière génération, souvent grâce aux aides publiques destinées à favoriser les économies d’énergie. Ces équipements permettent de produire plus de 40 kilos de tomates au mètre carré, contre les 15 kilos en moyenne en Espagne et particulièrement en Andalousie, la grande zone de production agricole.

Les ventes de tomates espagnoles sur le marché de l’UE ont reculé de 1 million de tonnes en 2019 à 711.000 tonnes en 2020, au moment où le

Maroc en a exporté vers les pays de l’UE, y compris l’Espagne, 518.000 tonnes de tomates en 2020, contre 310.000 tonnes il y a dix ans. Le Royaume chérifien profite des tarifs préférentiels prévus par son accord agricole avec l’UE.

“Comme pour le haricot vert, où le Maroc domine le marché, nous ne pouvons pas concurrencer la production marocaine de tomates rondes standard en raison de nos différences de coûts et de leurs conditions d’accès au marché” européen, déplore le directeur d’une entreprise d’agroalimentaire interrogé par le journaliste d’El País, assurant que le secteur espagnol de la tomate a besoin d’être revisité et rénové.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Inde: La production céréalière estimée à plus de 303 millions de tonnes en 2020-2021

L’inde table pour l’actuelle campagne agricole 2020-2021, sur une production céréalière estimée à environ 303,34 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *