La DRA de Fès-Boulemane met le paquet dans l’arboriculture

Les plantations des rosacées et de l’oliveraie ont un bel avenir dans la région de Fès-Boulemane. Le Plan Agricole régional prévoit pour l’exercice 2012, un vaste programme de plantation des oliviers et d’autres variétés d’arbres fruitiers dans cette région du royaume.
Plus de 4.000 agriculteurs de douze communes rurales relevant des provinces de Moulay Yacoub, Sefrou et Boulemane, bénéficieront d’une enveloppe globale de 87,12 MDH destinée au financement de projets de développement de la filière oléicole.
Ces projets, précise la Direction Régionale de l’Agriculture (DRA) de Fès-Boulemane dans son dernier bulletin d’information, visent à développer la filière, de l’amont à l’aval, à travers notamment la plantation de 1.950 Ha pour le rajeunissement des vergers de l’olivier. Il s’agit aussi d’intensifier la production oléicole sur 4.480 Ha par un package technique comprenant la maîtrise de la conduite, le kit d’outils et les procédés de collecte de la production. Les dits projets portent également sur l’aménagement hydro-agricole sur 37 Km pour une maîtrise de gestion et de mobilisation des ressources hydriques, ainsi que sur la valorisation de la production par la construction et l’aménagement de dix unités de trituration qui s’alignent avec les orientations nationales stratégiques de la filière oléicole prévues dans le Plan Maroc vert.
Les rosacées qui sont concentrés en majorité dans la province de Sefrou, ne sont pas en reste. En plus du cerisier dont est connue la région, d’autres espèces comme le prunier, le pommier et l’amandier font l’objet de projets de développement en vue d’étendre leurs superficies et d’améliorer leur rentabilité.
Quelque 935 agriculteurs appartenant à la filière des rosacées bénéficieront de projets d’un coût global de 59,17 MDH et couvrent une superficie 1.670 Ha dans huit communes rurales. Les efforts du département de l’agriculture sont focalisés, notamment en termes de financement, sur la plantation de nouvelles variétés plus résistantes aux maladies tel le feu bactérien.
A ce titre, il a été procédé à la plantation de 1.070 Ha, dont 450 Ha de prunier, 420 Ha d’amandier et 200 Ha de pommier en plus de l’intensification de la production sur 600 Ha pour le pommier et l’amandier, et ce par le recours à la reconversion du système d’irrigation gravitaire en système d’irrigation localisée (goutte à goutte).
La filière figuier sera elle aussi, revalorisée dans le cadre du programme prévu par le Plan Agricole régional Fès-Boulemane, à travers la plantation de figuiers sur 500 Ha supplémentaires répartis dans six communes rurales de la province de Sefrou. Ces projets devant profiter à 515 agriculteurs, ont nécessité un investissement de 9 MDH, répartis sur 4 ans.
Un projet de reconversion est également prévu pour cette filière. Il consiste en la plantation de 500 Ha avec le recours aux techniques de conservation de l’eau et du sol, la valorisation de la production des figues par la construction d’une unité de séchage d’une capacité de trois Tonnes/jour. Cette unité sera équipée en matériel de conditionnement et d’emballage. En plus les cultivateurs du figuier bénéficieront d’un accompagnement et d’une assistance technique, qui seront assurés par les ingénieurs et techniciens de la DRA.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *